Antoine Ruzé, Marquis d'Effiat
1581 - 1632

Antoine Ruzé - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur

MONSEIGNEUR ANTHOINE RUZE Marquis Deffiat, Cheilly, Long-Jumeau et de cinq Mars, fils de Gilbert Marquis d'Effiat Lieutenant général pour le Roy en Auvergne, qui gagna le Combat d'Issoire 1589 contre le Comte de Rendan, et remit l'authorité Royale en crédit en cette Province, le mesme jour que le Roy Henri le grand, remporta la signalée Bataille d'Yury, et de Charlotte de Cornon ; Fut fait Chevalier des ordres du Roy, extraordinairement, honneur qui n'a jamais esté accordé qu'à luy pour les signalez services qu'il rendit à Sa Majesté estant son Ambassadeur extraordinaire en Angleterre où il fit le mariage de Madame Henriette de France, Royne à présent d'Angleterre, avec les conditions les plus avantageuses que cette Couronne le pouvoit désirer et telles que l'Espagne ne les avoit jamais seulement ozé proposer, lors qu'Elle avoit désiré la mesme alliance. A son retour il fut pourveu en 1626 de la charge de Surintendant des finances, dans laquelle il restablit entièrement les affaires du Roy, qu'il avoit trouvées en très mauvais estat, et gardant une foy inviolable, à tous ceux qui en dépendoient. Il eut un soin particulier des personnes de naissance et de mérite, et laissa en mourant 24 millions dans les coffres du Roy, dont qui que ce soit n'avoit cognoissance que luy. Fut grand Maistre de l'artillerie en 1629 et en 1631 envoyé en Italie pour y commander les armes du Roy, avec le Duc de Montmorency, dans lequel employ il acquit toute la gloire et l'honneur, en la journée de Veillane, qu'une personne de sa maison pouvoit jamais désire, dont il fut récompensé du baston de Mareschal de France, en la mesme année. Ensuite fut pourveu des Gouvernements de Nivernois, Bourbonnois, et Auvergne, et enfin envoyé en Alemagne en qualité d'Ambassadeur extraordinaire et de Généralissime des armées du Roy pour faire la paix et déclarer la guerre avec tous les Princes, selon qu'il jugeroit convenable aux affaires de Sa majesté. Mais il mourut au Chasteau de la petite pierre, âge de .. (ndr : 51) ans, le 27 juillet 1632 au milieu d'une aussi belle armée que la France aye mis sur pied estant composée de 42 mil hommes d'eslite, de tous les gens de qualité du Royaume ; Il avoit espousé Madame Marie de Fourcy de laquelle il eut cinq enfans : le Marquis Deffiat Lieutenant général au gourvernement d'Auvergne, la Mareschale de la Meilleraye, une autre fille religieuse, le Marquis de cinq Mars, Comte de Dammartin et grand escuyer de France, et l'Abbé Deffiat, Abbé des Abbayes des trois fontaines et de St Sernin de Tholose.

.

Retranscription du texte de la gravure originale
Présentation de l'ouvrage et des autres personnages du "Grand Siècle",
environs 150 gravures de Pierre Daret


A Paris chez Louis Boissevin demurant à la rue St Jaques à l'image St Geneviesve
proche la fontaine S Severin

Gravure de Pierre Daret

Article de Wikipédia

 

Si vous voulez toute la liste des R
cliquez ici

 

 


droits déposés
Dépot de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"