Accueil Présentation Contenu Galerie Personnages Lieux Thèmes

 

Les Inscriptions de Beaumarchais

Titre du 7ème volume des oeuvres complètes de Beaumarchais - Reproduction © Norbert Pousseur


 

INSCRIPTIONS

Que M. de Beaumarchais avait placées dans différents endroits de son jardin


Au fond d'un bosquet.


ADIEU passé, songe rapide
Qu'anéantit chaque matin ;
Adieu, longue ivresse homicide
Des amours et de leur festin,
Quel que soit l'aveugle qui guide
Ce monde, vieillard enfantin.
Adieu grands mots remplis de vide,
Hasard, Providence ou Destin.
Fatigué dans ma course aride
De gravir contre l'incertain,
Désabusé comme Candide,
Et plus tolérant que Martin,
Cet asile est ma Propontide,
J'y cultive en paix mon jardin.

 


Au bas de la statue de l'Amour.

O toi qui mets le trouble en plus d'une famille,
Je te demande, Amour, le bonheur de ma fille.

 


Sur un marbre à l'entrée du jardin.

Joue, enfant, ne fais aucun tort ;
Souviens-toi que le premier homme
Ne prit d'un jardin qu'une pomme,
Et qu'elle lui causa la mort.


Au bas des statues de Platon
et de l'esclave Cimbaleno.

L'homme en sa dignité se maintient libre :
il pense.
L'esclave dégradé ne pense point :
il danse.

 

Dans ce tome de 1809 publié peu de temps après la mort de Beaumarchais, l'ensemble de ses chansons

Voir aussi la liste des souscripteurs aux oeuvres de Beaumarchais


 


Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail