Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Jean Marie Joseph Coutelle (1748 - 1835)
aéronaute français
et Louis Bernard Guyton de Morveau (1838 - 1816)

 

Jean-Marie-Joseph Coutelle, aéronaute français - Reproduction © Norbert Pousseur
Louis-Bernard Guyton de Morveau - Reproduction © Norbert Pousseur

 

Guyton de Morveau, en sa qualité de représentant du peuple, faisait partie, avec Monge, Berthollet, Carnot et Fourcroy d'une commission que le Comité de Salut public avait instituée pour appliquer aux intérêts de l'État les découvertes récentes de la science.
Il proposa à cette commission d'employer les aérostats captifs comme moyen d'observation dans les armées.
Pour cela G. de Morveau s'adressa à un de ses amis, Coutelle, connu des savants comme physicien très exercé.
Coutelle fut agréé par le Comité de Salut public; il fut chargé des premiers essais à faire pour la production de l'hydrogène en grand, au moyen de la décomposition de l'eau.
Coutelle fut installé aux Tuileries, dans la salle des Maréchaux. On lui donna un aérostat de neuf mètres de diamètre et l'on mit à sa disposition tous les produits et tous les matériaux néce­saires.
Quand tout fut prêt, Coutelle reçut l'ordre de partir pour la Belgique et d'aller soumettre au général Jourdan la proposition d'appliquer les aérostats aux opérations de son armée.
Le général accueillit avec empressement l'idée de faire servir les aérostats aux reconnaissances extérieures.
La République avait donc fondé l'institution, toute nouvelle, des aérostats militaires. Coutelle nommé directeur des expériences aérostatiques, fut établi dans le jardin du petit château de Meudon.
Le décret de la formation des aèrostatiers militaires composait cette compagnie de vingt hommes seulement. Elle fut pourtant portée à trente, à savoir: un capitaine, un lieutenant, un sous-lieutenant, un sergent-major, quatre sous-officiers et vingt-six soldats, porteurs du matériel.
Tous les hommes de cette compagnie, la première de ce genre, qui eut été encore organisée, étaient des ouvriers d'élite appartenant aux diverses professions: charpentiers, maçons, mécaniciens, etc. Ils étaient assimilés, pour la solde, aux artilleurs dont ils portaient l'uniforme.
Un mois après le décret de formation de la compagnie d'aérostatiers, le Comité de Salut public donnait l'ordre de la mettre en mouvement et de la diriger sur Maubeuge, que l'armée française venait de reprendre et où elle était sur le point de subir un nouveau siège.

Trois articles sur Coutelle dans l'ouvrage "L'ALBUM DE LA SCIENCE" - 1er et 2ème article - 3ème article

et autre article sur Coutelle dans l'étude de Tissandier sur les aérostats

 

Si vous voulez toute la liste des C
cliquez ici

Si vous voulez toute la liste des G
cliquez ici

 

 

Voir aussi le texte de Wikipedia pour Coutelle

ou le texte de Wikipedia pour Guyton de Morveau

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail