Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Porteuse de pot de lait des environs de Coutances
Costumes traditionnels normands

Laitière près de Coutances, gravure de Lalaisse - Gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert PousseurLaitière des environs de Coutances,
en costume traditionnel, gravure de François Hippolyte Lalaisse

 

Gravure extraite de La Normandie illustrée,
publiée par Charpentier père en 1852

Laitière normande portant son pot de lait sur l'épaule.

Le plus remarquable dans cette illustration des mœurs anciennes, est cette façon qu'à cette jeune normande de Coutances de tenir son pot en équilibre sur son épaule grâce à la sangle qui passe par son front protégé par le bord de son bonnet. Ce dernier a les volants repliés autour de sa base.

À remarquer aussi les élégantes chaussures de cette laitière cheminant sur un chemin de terre. On peut douter fortement qu'il en était ainsi. Elle portait sans doute plutôt des sabots...
Mais toutes les jeunes femmes de cette série de portraits de François Hippolyte Lalaisse portent ces mêmes chaussures... ainsi que que la jeune laitière de la gravure ci-dessous.

.

Précédent : Femmes des environs de Caen Les costumes traditionnels Suite :
Dame de Granville

Paysannes normandes de Coutances en costume traditionel - Gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert PousseurPaysannes et laitières de Coutances, par Bellangé

 

 

Gravure publiée dans La Bretagne de Jules Janin

Laitière de Coutances et deux porteuses de panier.

Cette laitière ainsi que la précédente porte de la même façon son pot de lait. Celle-ci tient le cordon négligemment passé sur son poignet, alors que la première le tient avec sa main.
Celle-ci utilise son tablier pour protéger son épaule.

A noter la différence de bonnet entre la laitière et la grand-mère et la petite fille, ainsi que la couleur des tabliers : chacun est différent.

Cette grand-mère porte des sabots, alors que les deux jeunes filles semblent porter de légers mocassins.

Je m'étonnais dans un des articles commentant les illustrations d’Hippolyte Lalaisse, que toutes ses représentations de jeunes femmes étaient toujours chaussées de souliers type mocassin, même sur des chemins terreux. A voir cette dernière gravure, il semblerait qu'à partir d'une certaine période, les normandes ont porté des souliers bas.

 

Jeune femme au tablier de Coutances en costume traditionel - Gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert Pousseurgravure extraite des Souvenirs de la Basse Normandie,
par F. Sinnett éditeur, édition vers 1850

Jeune femme au tablier

Cette jeune femme a presque une posture de défilé de mode ! En tout cas elle porte avec une réelle élégance sa petite veste grise, en laine sans doute, par-dessus une chemise aux manches et col brodé.

Sa jupe certes l'engonce un peu, et on ne sait si elle porte soulier ou sabots...

 

On remarque aussi sa coiffe entre le chapeau et le béret !

 

Vieille femme à la grande coiffe des environs de Coutances en costume traditionel - Gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert Pousseurgravure extraite des Souvenirs de la Basse Normandie,
par F. Sinnett éditeur, édition vers 1850

Vieille femme à la grande coiffe

Bien que le port de cette dame un peu âgée soit plus strict que celle sur la gravure de Bellangé (la 2ème de la page), elle porte la même ample coiffe, le même type de fichu, le même genre de sabots, mais plus élégants, et des bas et non des pieds nus comme on en a l'impression sur la gravure précédente.

Fichu : Espèce de mouchoir dont les femmes se couvrent la gorge quand elles sont en déshabillé. Il diffère de la stinkerque, en ce que celle-ci est un mouchoir carré ; que l'autre en est un en triangle.
Il se fait des Fichus en broderie d'or, d'argent, et de soie, de gaze, de mousselines, et de toiles rayées ou à carreaux ; ces derniers se fabriquent en Normandie, et il s’y en est établi un si grand nombre de Manufactures, qu'étant devenues préjudiciables à la culture des terres, elles ont été mises du nombre de celles, où par l'Arrêt du 26 Juin 1723, il est ordonné de cesser le travail depuis le premier Juillet de chaque année, jusqu’au 15 Septembre.
(in Dictionnaire universel de commerce de Jacques Savary des Bruslons édition 1748)


Voir le Petit dictionnaire historique de l'habillement

 

Cliquez sur l'image de votre choix pour pouvoir la zoomer.

Laitière près de Coutances, gravure de Lalaisse - Reproduction zoomable © Norbert Pousseur Paysannes normandes de Coutances en costume traditionel de 1760 - Reproduction zoomable © Norbert Pousseur Jeune femme au tablier de Coutances en costume traditionel - Reproduction zoomable © Norbert Pousseur Vieille femme à la grande coiffe des environs de Coutances en costume traditionel - Reproduction zoomable © Norbert Pousseur

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail