Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Hauber ou Hautbert ou Hautber

Terme du Petit dictionnaire de l'habillement

 




Haubert : Substantif masculin, est une cotte de mailles à manches et gorgerin que portaient autrefois sur leurs armes les Seigneurs de hautbert, qui tenaient lieu de hausse-col, brassards et cuissards. Spelman  dit que ce mot, aussi bien que hautbergeon son diminutif, vient d'un vieux mot français, hame, haim, ou hameçon et  crochet, et de berg, qui était une armure de chainettes de fer entrelacées, et l’une  harpant l’autre. On l’a nommée aussi  halecret et brigantine ou brigandine, parce que les voleurs s'en servaient. Nicod l’appelle aussi écaille,  parce qu’elle était composée de certains ronds comme une écaille. Et enfin on l'a appelée jaque de maille, qui est un haubert de coton. Ménage après Besli  dit que hautberg arme vient de al ou alla, qui signifie  tout en Allemand, et de bergen qui signifie couvrir. Fauchet le dérive de albus, à cause que les mailles de cette amure étaient blanches, polies, et luisantes; et  Du Cange de l'Allemand halsberg qui signifie défense du cou .../...
(Dic. Furetière, 1690)

HAUTBERT, est aussi un terme de jurisprudence féodale. C'est un plein Fief arec Justice mouvant immédiatement de la Couronne, ou d'un Prince jouissant des droits de souveraineté, ou qui en relève de nud à nud et sans moyen. On l'appelait aussi fief chevel ou régalien, selon Ragueau. Ce mot vient de halberk Saxon, qui signifie cotte de mailles, parce que le feudataire était obligé d‘en porter une, lors qu’il allait en guerre servir le Prince dont il relevait, comme disent Spelman,  Vossius, Martinius et Du Cange, qui disent aussi que les Anciens l’écrivaient avec un k, ou un g. Quelques-uns distinguent le Fief de hautberg qui était tenu immédiatement du Roy avec Justice de celui de hautbert qui était un Fief du moyen genre non Royal, qui n'avait pas la haute Justice unie au Fief avec  le droit de jouissance des armes : de sorte qu'il faut ajouter au premier la qualité de plein Fief, ou de plein hautbert.
(Dic. Furetière, 1690)

Hautber, est aussi un vieux mot français qui signifiait haut-Baron ; car bers signifiait Gentilhomme : et quand on disait Hautbert, c’était à  dire, Haut et puissant Seigneur, comme on voit dans Villehardouin ; et quelques-uns prétendent que c'est de là qu'est  venu le nom  du Fief de Hautber. En effet ces Barons possédaient les pleins Fiefs de hautber mouvants de la Couronne, et il fallait quatre Fiefs de  hautber ou du moyen gente pour faire une haute Baronnie.
(Dic. Furetière, 1690)

 

 

 

Retour à la liste des termes du Petit dictionnaire de l'habillement Le Petit dictionnaire de l'habillement


 

Le terme ci-dessus est l'un de ceux utilisé pour décrire, le cas échéant, le costume du personnage en illustration, provenant de l'ouvrage :
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855.


Sans mention particulière, cette définition provient des notes de cet ouvrage.

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail