Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Jacques de Castelnau, maréchal de France
1620 - 1658

Jacques de Castelnau - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur

JACQUES MARQUIS de Castelnau Mareschal de France, troisième fils de Jacques de Castelnau Seigneur Mauvissière et de Charlotte Rouxel de Medary, devint l'aisné par la mort de ses deux frères et sastifit si glorieusement à l'obligation qu'il eu de continuer la gloire de sa Maison, qu'après avoir servy volontaire dans les guerres de Hollande il Mérita pour son premier employ de France un régiment de gens de pied qu'il commanda aux sièges de Corbie et de la Capelle. Il ne se signala pas moins les années suivantes à ceux de ST Omer du Castelet et de Hedin où il eut la jambe cassée, d'Arras et d'Aire, qui le mirent dans la première réputation de valeur et d'expérience dans les armes et qui le firent choisir par Monseigneur le Cardinal Mazarin pour conduire son régiment et pour servir en Allemagne sous Monsieur le Prince en qualité de Mareschal de Bataille. Il s'en acquita avec l'admiratrion de toutes les troupes aux deux sanglants combats de Fribourg, et l'année suivante à la fameuse journée de Nordlingue où il paya de son sang et de l'estime de tous les chefs et de toute l'armée le brevet de Mareschal de camp. Il en fit la Charge avec le mesme succès au siège de Mardick et de Dunkerke et à la défaite du Marquis Sfondrate et en plusieurs autres exploits jusqu'en l'an 1651 qu'il fut créé Lieutenant général des armées du Roy et comme cette charge luy donna part en toutes nos conquestes de Flandres et de Champagne le discours en seroit trop long pour cet éloge qui ne me permet d'espace que pour luy donner la gloire de la prise de St Manehout, de Anne en Alsace et de la réduction de Brisac qu'i négotia, il eut un cheval tué au combat des lignes de la levée du siège d'Arras, il conserva à la France les conquestes avancées du Quesnoy, de Condé  et de St Guilain, défendit vaillamment la Picardie pendant le siège de Montmidy, il investi St Venant qui fut pris, et conquit la Motte au bois, le fort d'Anvin (Annin ?) et l'année suivante 1658 commanda l'aile gauche de notre armée avec les Anglois à la mémorable bataille des Dunes, où il fit tant de merveilles que pour mieux faire voir la part qu'il eut an cette importante victoire le Roy le fit Mareschal de France mais cet honneur devoit estre le terme de ce grand homme que l'impatience de haster la prise de Dunkerke exposa de nouveau à la prise du fort Leon près laquelle  ayant fait faire un nouveau travail il y receut un coup de mousquet dans la costé gauche dont il mourut à l'aage de 39 ans le 15 juillet 29 de la blesseure 1658 avec des sentimens de piété dignes de couroner la haute réputation qu'il s'étoit aquise. Il a laissé de Dame Marie de Girard de l'Espinay un fils successeur de son gouvernement de Brest et de son régiment de cavalerie et une fille. Son corps a esté porté aux Jacobins de Bourges

Retranscription du texte de la gravure originale
Présentation de l'ouvrage et des autres personnages du "Grand Siècle",
environs 150 gravures de Pierre Daret


I. Frosne Sculpsit
...

Gravure de Pierre Daret

Article de Wikipédia

 

Si vous voulez toute la liste des C
cliquez ici

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail