Accueil Présentation Contenu Galerie Personnages Lieux Thèmes

Les personnages illustres du "Grand Siècle"
gravures entre 1652 et 1660 de Pierre Daret (1610 - 1675)

 

 

Les personnages
de l'ouvrage

 

Louis Charles d'
Albert

Charles 1er Roi d'
Angleterre

Charles II Roi d'
Angleterre

Henriette d'
Angleterre

Gabriel de l'
Aubespine

Guillaume de l'
Aubespine

Antoine d'
Aumont Rochebaron

Léopold Guillaume d'
Autriche

Marie Anne d'
Autriche

Marie Thérèse d'
Autriche

Nicolas de
Bailleul

François
Barberin

Maffeo
Barberin

Thadée
Barberin

Henri de
Baudéan

Jean de
Baudéan

François de
Beauvillier

Pomponne de
Bellièvre

Pomponne II de
Bellièvre

Anne Geneviève de
Bourbon

Armand de
Bourbon

Henri II de
Bourbon

Henri III de
Bourbon

Louis II de
Bourbon

Léon
Bouthillier

François de
Bonne

François de
Bonne Créquy

Jean de St
Bonnet

Nicolas
Brûlart

Jean Baptiste
Budes

Jean Pierre
Camus

Jacques de
Castelnau

Michel de
Castelnau

Marie de la
Châtre

Flavio
Chigi

Mario
Chigi

César de
Choiseul

Gaspard III de
Coligny

Gaspard IV de
Coligny

Jacques le
Coigneux

Charles de
Créquy

Olivier
Cromwell

Béatrice de
Cusance

Denis
Dreux d'Aubray

Charles
Emmanuel

Philippe
Emmanuel

Philippe IV, Roi d'
Espagne

François d'
Este

Rinaldo d'
Este

Guy du
Faur

Oronce
Fine

Bernard de
Foix

Nicolas
Fouquet

Chrestienne de
France

Gaston de
France

Henriette de
France

Henri IV Roi de
France

Louis XIII Roi de France

Louis XIV Roi de France

Jean de
Gassion

Jean Baptiste
Gault

Henri de
Gondi

Jean François de
Gondi

Jean François Paul de
Gondi

Armand de
Gontaud

Charles II de
Gonzague

Antoine de
Gramont

Henri de
Guénegaud

François
Hannibal

Pierre l'
Hermite

François de l'
Hospital

Nicolas de l'
Hospital

Marie
Liesse

de Luxembourg

Hugues de
Lionn
e

René de
Longueil

Charles 1er de
Lorraine

Charles IV de
Lorraine

Charles V de
Lorraine

Charlotte de
Lorraine

François de
Lorraine

Françoise de
Lorraine

Henri de
Lorraine / Guise

Henri de
Lorraine / Harcourt

Henri de
Lorraine / Mayenne

Louis de
Lorraine

Marguerite de Lorraine

Nicolas François de
Lorraine

 

 

Page de garde des gravures de Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur

Pages de présentation d'un ouvrage de gravures de Pierre Daret, réunissant 155 gravures originales de personnages de l'époque.
Certaines gravures de cet ouvrage sont signées Pierre Daret, mais d'autres se terminent simplement par "Chez Boissevin" qui était essentiellement un éditeur, ce qui peut indiquer que certaines des gravures contenues dans l'ouvrage, publié ici, ne sont pas toutes de Daret (peut-être de jean Frosne). Toutefois, les gravures ont toutes le même style ce qui fait penser qu'elles sont bien toutes de Pierre Daret, comme l'indique la page de présentation de l'ouvrage.

 

Page de garde partielle  des gravures de Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur

Transcription du texte de la page du titre de l'ouvrage

TABLEAUX Historiques où sont gravez
LES ILLUSTRES FRANÇOIS et Estrangers

De l'un et de l'autre sexe
REMARQUABLES
Par leur naissance et leur fortune, Doctrine, Piété, Charges et emplois.
AVEC
Les Eloges sommaires contenans leurs noms et leurs qualitez, leurs Pères et leurs mères, leurs aages, leurs mariages, les plus belles actions de leur vie et leurs Armes Blasonnées.

Recherchez dans leurs Cabinets et dans leur plus véritables mémoires
PAR
Pierre Daret Graveur ordinaire du Roy et Louis Boissevin

********************************

Ce vendent à Paris chez Louis Boissevin rue St Jacques proche St Sevrin à l'image Ste Geneviève. Tous les Curieux qui souhaiteront faire graver des Portraits de quelques Illustres tant anciens que modernes s'adresseront ou envoiront les Portraits et mémoires chez ledict Boissevin.


Les commentaires liés à chaque personnage ont été retranscris au mieux, en conservant en partie l'orthographe de l'époque. Pour une meilleure compréhension, la plupart des accents, très peu présents, ont été rajoutés. Par contre la ponctuation d'origine est très difficile à interpréter, et a été ajustée en essayant de suivre la logique des portions de phrases...
Voir plus bas des explications complémentaires sur les retranscriptions.

Pierre Daret travaillait à partir de portrait/dessin ou peinture fait par un tiers, qu'on lui confiait (lire plus bas ses propres commentaires).
A partir de l'exemple ci-dessous, on peut s'apercevoir que par moment il reprenait une gravure existante en la modifiant légèrement (ou alors ces 2 dames se ressemblaient réellement, avec le même genre d'habit, de coiffure et de collier...). Pour une meilleure comparaison la gravure d'Elizabeth de Vendôme a été retournée en miroir...

Elizabeth de Vendome - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur
Elizabeth de Vendôme
Anne Geneviève de Bourbon - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur
Anne Geneviève de Bourbon
  Elizabeth de Vendome (retournée) - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur
Elizabeth de Vendôme
(retournée)

 

Ci-dessous un exemple de copie ou concurrence entre graveurs et ou peintres. La reproduction de la gravure publiée sur Wikipedia est signée "Beaubrun peintre". Après recherche, à partir de la 2ème page de cette adresse ( culture-gouv...) on tombe sur la même reproduction issue de la BNF mais qui est signalée à la fois comme portrait de Geneviève de Bourbon et comme celui d'Anne Marie Martizzoni...
Quoiqu'il en soit on peut penser que Pierre Daret s'est inspiré d'un portrait du peintre Beaubrun qui aurait lui-même par ailleurs fait effectuer une gravure de sa peinture, ou... ou... ???

Anne Marie Martizzoni - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur
Anne Marie Martizzoni
par Daret
Anne Marie Martizzoni - gravure (retournée) de Beaubrun - extraite de Wikipedia
La même, retournée,
sur Wikipedia
  Anne Marie Martizzoni - gravure de Beaubrun - extraite de Wikipedia
l'original de Wikipedia,
Beaubrun Peintre...

 

Brèves biographies de Pierre Daret:
Peintre et graveur de talent du dix-septième siècle, Pierre Daret a d'abord étudié à Paris puis a complété sa formation à Rome. Il a commencé et terminé sa carrière comme peintre de portraits. La majeure partie de sa vie, cependant, a été consacrée à la gravure. Son œuvre dans cette matière se compose de plus de quatre cents plaques, principalement des portraits. Son succès dans ce domaine a été considérable: il a été chargé notamment de graver les portraits du roi d'Angleterre, de la famille royale de la Pologne, du Pape...
Pendant les années 1660, Pierre Daret a vécu et travaillé en Italie à plusieurs reprises.
Pierre Daret a été reçu à l'Académie royale française comme un membre à part entière en 1663.

Ce qu'en dit François-Xavier de Ferrer (biographie universelle 1860)
Daret (Pierre), graveur au burin, né à Pontoise en 1610, séjourna longtemps à Rome, et grava, à son retour, avec Boissevin, un nombre fort considérable de portraits des personnages illustres du 16e siècle et du commencement du 17e, qu'il publia sous le titre de : Tableaux historiques, in-4, 1652-1656. Il grava aussi une suite d'estampes pour l'ouvrage intitulé : La doctrine des mœurs, et écrivit une Vie de Raphaël, traduite de l'italien, où l'on traite de l'origine de la gravure en taille-douce, Paris, 1651, in-12, réimprimée à Lyon en 1707, avec des augmentations, sous ce titre: Recherches curieuses sur les dessins de Raphaël, où il est parlé de plusieurs peintres italiens. Daret est mort à Dax en 1675.

A lire aussi l'article très documenté sur Pierre Daret (en milieu de page) édité par Canalblog

A noter que les diverses sources font référence à une édition des "Tableaux Historiques" contenant une centaine de portraits gravées entre 1652 et 1656. Cependant, l'ouvrage ici présenté (même titre et aussi en in-4), sans date d'édition, contient plus de 155 gravures exécutées entre 1651 et 1659 (mais nombre d'entre elles ne sont pas datées). Il semblerait donc qu'il s'agisse d'une seconde édition plus complète... (L'ouvrage contient aussi une dizaine de personnages historiques grecs ou romains qui n'ont pas été repris ici).

Chaque fois que possible je renvoie le lecteur à l'article correspondant de Wikipedia. Cependant certains des personnages présentés sont quelquefois inconnus de l'encyclopédie libre, et même (rarement) n'existe pratiquement sous aucun article web, ou encore dans les dictionnaires ou encyclopédies, générales, biographiques ou historiques, de 1700 à nos jours que je possède (soit une dizaine... ).


Les autres pages de présentation de l'ouvrage

Page de garde des gravures de Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur

METANT Au jour les Tableaux Historiques avec leurs Armes et Blasons j'ay pensé qu'il estoit nécessaire de descouvrir ce dernier à ceux qui l'ignorent par ces différents Écussons figurez sur ce Bouclier, ou les Métaux et les Couleurs sont représentées avec leur hacheures, des points et le blanc du papier. Il faut icy remarquer que l'on n'applique point métal sur métal sans fausseté au Blason, ny couleur sur couleur, il faut mettre couleur sur métal, ou métal sur couleur, comme serait or sur azur, ou gueules sur argent, et des autres métaux et couleurs de mesme à l'exeption des Armes de Hiérusalem, qui portent métal sur métal sans fausseté. Je scay bien que plusieurs vouldront scavoir pourquoy j'ay obmis les colliers des Ordres aux armes de ceux qui sont Chevaliers, c'est à cause de leur petitesse, qu'ils y sont qualifiez et que je mareste plus aux Armes des familles qu'à leurs ornements extérieurs : conservant mon espace pour estendre les Eloges dans leur racourcy.

A Paris chez Daret avec privilège du Roy 1652

Couronne de pape, d'empereur, d'électeur - Gravure Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur
Couronne de Pape, d'Empereur, d'Electeur

Couronne de cardinal, doge, eveque - Gravure Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur
Couronne de Cardinal, Evesque, Doge de Venise

Couronne de prince, roy, duc - Gravure Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur
Couronne de Prince, Roy, Duc

Couronne de marquis, baron, conte - Gravure Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur
Couronne de Marquis, Baron, Conte

Lettre à la Duchesse de Chevreuse - Gravure Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur

1ère page de l'envoi à Madame la Duchesse de Chevreuse


AU LECTEUR

Au lecteur par Pierre Daret - repro © Norbert Pousseur

Il y a environ dix ans que je commencay les tableaux historiques en plus grand volume que ceux que je vous offre aujourd'huy, et que la jalousie de quelques envieux m'ont fait discontinuer par la distribution qu'ils ont faicte au public d'une confusion de portraits si extraordinaire qu'elle n'est pas tollérable ; y admettans toutes sortes de personnes indiféremment, copiant tout ce qu'ils trouvent gravé, et mesme des miens que j'ay recherchez dans les cabinets des curieux. Cependant la perte notable qu'ils m'ont causée, en me rendans 20 planches inutiles ma fait résoudre à les recommencer de nouveau estimant que le public agréra mes soins par la curieuse recherche que j'en faits, n'ayant pas moins de peine à recouvrer les portraits bien ressemblans que leur véritables mémoires ; bien que ce soit à la gloire de ceux qu'ils représentent : et ceux qui les ont en garde, rendant une grande injustice à leur vertu en les privant de cette gratitude. Aussi est ce le subjet qui m'a empesché de suivre l'ordre que j'en avois conceu, de commencer par les anciens pour achever par les modernes. L'on peut dire en cet endroit que l'histoire emporte l'advantage par dessus la Graveure, qu'elle se produit aysément, et qu'avec un simple mémoire elle peut montrer tout ce que la grandeur d'ame de ses Héros peut renfermer, ou celle cy ne sauroit buriner les traits d'un beau visage, qu'elle n'ayt pour objet la présence de l'original mesme ou du moins une exacte copie. Cependant, les censeurs ignorants cette vérité, tranchent le mot, voila (disent ils) qui ne vaut rien, ce portrait ne ressemble pas, il n'a pas la barbe à la mode, celle là n'est pas si belle, enfin ils n'en exempte pas un de quelque coup de dent. Ils passent plus doucement par dessus les mémoires parce qu'ils ne jugent pas combien ils sont plus aisez à produire que les portraits. Je les prie néantmoints de remarquer en passant l'impossibilité qu'il y a de les pouvoirs tous graver dans leur dernier aage, parce qu'ils n'y ont pas tous esté peints. C'est assez ce me semble de les avoir comme ils ont esté pour juger de leur Phisionomie, qui est l'une des causes principales qui les font désirer ; aussi les grands hommes ne devroient pas se laisser peindre que par les sçavants Peintres, qui seuls sçavent observer tout ce que la nature a de plus caché dans leur visages, affin d'en donner la cognoissance entière à l'estude des Phisionomistes. Quelques uns des plus sévères me diront qu'ils sont contents d'avoir produit leurs belles actions, sans les faire publier par la bouche de la Renommée ; mais il me permetttront de répondre à leur modestie qu'il est nécessaire qu'elles le soient pour l'exemple et pour l'imitation. C'est pourquoy je prie ceux qui en auront des lumières de m'en faire part pour l'augmentaon de leur gloire, et l'interest du public ; je recevray volontiers ce secours de leur courtoisie pour la perfection de mon entreprise, le soin de la graveure me fournissant assez d'occupation. Advertissant que si l'on me fournit de meilleurs originaux que ceux qui m'ont esté donnez pour ces premiers, j'offre de les regraver, laissant au jugement de la ressemblance, des hommes que je n'ay pas vûs, à ceux qui les ont bien cognus. Mais ne condempnez pas si absolument leurs défauts, que vous n'ayez considéré par la despence de la quantité que je m'engage de faire ; que je me suis hasté de les mettre au jour, que pour vous inviter à m'en préparer d'autres, toutefois, si je n'entretiens assez vostre curiosité agréez le désir que j'en ay.

Commentaire du transcripteur-rédacteur : il faut prendre en compte que dans les années 1650 les procédés de reproduction par la photographie n'existaient pas et que les seuls représentations du réel passaient par la peinture ou le dessin, en pièces uniques et conservées dans les châteaux et autres demeures de puissants. Toute diffusion en nombre passait par le biais de l'imprimerie et donc, pour tout ce qui n'était pas l'écrit, par la gravure. Il faut donc avoir en tête cette spécificité de l'époque pour comprendre les remarques de Pierre Daret à propos des peintres. Ses seules sources étaient donc soit des peintures, soit des dessins, mais jamais semble-t-il à partir des modèles eux-mêmes.

En ce qui concerne les transcriptions, j'ai respecté autant que possible l'orthographe de l'époque (exemple : enfans pour enfants). J'ai cependant ajouté tous les accents pour "à", "où", inexistants, et la plupart des "é" ou "è" tout en conservant certaines des particularités telles : "degrez". Une autre exception concerne les "ç", que j'ai rajouté, souvent inconnus alors, bien qu'il faille supposer que les "francois" se prononçaient "fransois".
J'ai conservé aussi (à tort ou à raison...) l'orthographe d'origine des noms propres (exemple : Hierusalem pour Jérusalem).

A noter que de temps en temps les lieux et dates de naissance sont restés en blanc. Je les ai laissé tel que afin de ne pas dénaturer le texte d'origine (avec éventuellement la précision entre parenthèse). Par ailleurs, par manque de place dans les textes d'origines, de nombreux termes sont abrégés, avec de temps en temps de la difficulté pour les interpréter (Gnaûx pour Généraux...).
... Les très nombreuse majuscules sont celles des manuscrits.
... L'autre difficulté a été de deviner où placer les ponctuations, bien souvent manquantes, ce qui rend les textes originaux souvent difficilement compréhensibles.

Tous les commentaires sont sous forme de panégyriques. Il ne faut donc pas penser trouver dans ces textes des vues d'historien. Cependant ils ont ceci d'intéressant qu'il donne bien un regard de contemporain. Ainsi tout ce qui tient de la royauté, des seigneurs et de l'Eglise, de la guerre... ne peut être remis en cause ; seul le Cardinal de Richelieu est régulièrement légèrement critiqué pour ces actions contre les seigneurs...

Toutes les gravures des personnages présentés sur cette page sont extraites d'un même ouvrage de Pierre Daret, exemplaire m'appartenant, et publié sans doute vers 1660.

 

 

 

Les personnages
de l'ouvrage

 

Olimpia
Maidalchini

Claire C.de
Maillé Brézé

Don Joseph de Marguerit

Louis de
Marillac

Anne Marie
Martinozzi

Henri de
Maupas

Jules Cardinal
Mazarin

Marie de
Médicis

Dom Louis
Mendez

Claude de
Mesmes

Jean Antoine de
Mesmes

Mathieu
Molé

Charles de
Monchy

Charles de
Montchal

Charlotte de
Montmorency

Henry II de
Montmorency

Philippe de la
Motte Houdancourt

François Théodore de
Nesmond

Nicolas de
Neufville

Louis de
Nogaret

Jacques
Nompar

Henri d'
Orléans

Marie Louise d'
Orléans

Philippe d'
Orléans

Alexandre VII,
Pape

Innocent X,
Pape

Urbain VIII,
Pape

Nicolas de
Paris

Jacques d'Avy du Perron

Jacques
Pinon

Alphonse du
Plessi
s de Richelieu

Armand Jean du
Plessis

de Richelieu

Charles de la
Porte

François
Potier

Esutache de
Reffuge

François de la
Rochefoucauld

Henri de
Rohan

Hercule de
Rohan

Marie de
Rohan

Tristan, marquis de
Rostaing

Antoine
Ruzé d'Effiat

Henri
Ruzé de cinq Mars

Louis de
Sainte Marthe

Gaucher Scévole
de Sainte Marthe

Scévole de
Sainte Marthe

Gabriel du
Sault

Jean Jacques du
Sault

Henri de
Savoie

Marguerite de
Savoie

Bernard de
Saxe Weimar

Charles de
Schomberg

Henri de
Schomberg

Pierre
Seguier

Henri de
Seneterre

Abel
Servien

François
Sublet

Charles X Gustave roi
de Suède

Christine reine de
Suède

Gustave II roi de
Suède

Michel le
Tellier

Henri de la
Tour d'Auvergne

Claude de la
Trémoïlle

Henri Charles de la
Trémoïlle

Henri III de la
Trémoïlle

Charles de
Valois

Louis Emmanuel de Valois

César de
Vendôme

Elisabeth de
Vendôme

François de
Vendôme

Louis de
Vendôme

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail