Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Henri de Lorraine, duc de Guise
1614 - 1664

Henri de Guise - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur

HENRY DE LORRAINE DUC de Guise, Prince de Joinville, Seneschal héréditaire de Champagne, Comte d'Eu, et de Forest, Pair, et grand Chambellan de France. Est né à Paris, le 4 avril 1614 du mariage de Charles de Lorraine Duc de Guise et de Henriette Catherine de Joyeuse, veuve du feu Duc de Montpensier. Ce Prince ayant esté destiné pour l'Eglise, en posséda les plus beaux bénéfices. Fut Archevesque de Rheims, Abbé de St Denis, de Fécamp et de Corbie, et autres, auquels il renonça pour prendre l'espée, et le droit d'aisné de sa maison par la mort du Prince de Joinville son frère. Ayant esté enveloppé dans la disgrace de son Père, et n'ayant plus en France de seureté, Il se retira à Sedan, en 1639 ou estoient alors Messieurs les Comtes de Soissons, et Duc de Bouillon, mescontens de la cour avec lesquels s'estant lié d'intérest, fut créé par l'Empereur Lieutenant général de l'Empire en deça du Rhin, et commanda en cette qualité l'armée Impériale en Flandre 1641. Il se battit en 1643 dans la place Royale contre le Comte de Coligny, qu'il blessa et désarma. Son accommodemment estant fait avec la Cour, le Roy l'honora du commandement de la cavalerie, de son armée de Flandre. La campagne de 1645 et celle de 1646. Du commandement de ses armées sous Son Altesse Royale, où il ne servit pas pour s'en estre allé à Rome, d'où après un séjour de 11 mois il partit pour Naples, où le peuple mutiné contre l'Espagne le demandoit pour chef, et l'attendoit avec impatiences : Il s'embarqua pour ce dessein dans une felouque au mois de novembre 1647 avec laquelle seule Il passa à travers l'armée ennemie et aborda heureusement dans le port de Naples suivy seulement de 12 ou 13 personnes de sa maison lesquel secondé de sa valeur de son courage et de sa bonne conduite Il se vit maitre 5 mois entier de plus de la moitié de la ville et presque de tout le Royaume où il auroit à la fin triophé de la faction d'Espagne après avoir essuyé tous les périls imaginables si la fortune n'eut esté d'intelligence avec des traistesqui l'abandonnèrent lachement, le livrèrent à ses ennemis, après avoir eu son cheval tué sous luy, et resté presque seul de tous les siens. Il fut pris le 6 Avril 1648, conduit au chasteau Gayette, et transféré l'année suivante à Segovies, en Espagne, d'où Il sortit le dernier jour d'Aoust 1652. Après avoir esté repris à Victoria 18 mois auparavant, alla commander l'armée navale en Italie, la campagne de 1654 où il prit Castel Amare d'assaut, en desbarquant, quoy qu'il y eut dedans mille hommes de guerre, et fut contraint de se réembarquer pour le mauvais temps, et le manquement de vivres. Enfin la Reine Christine de Suède, estant venue l'année 1656 voir la France, le Roy fit choix de sa personne, comme du plus spirituel, et du plus accomply Prince de son Royaume pour aller recevoir et accompagner cette grande Princesse, et luy faire les honneurs de cette Couronne, dont il s'acquitta avec l'entière satisfaction de leurs Majestez.


Retranscription du texte de la gravure originale
Présentation de l'ouvrage et des autres personnages du "Grand Siècle",
environs 150 gravures de Pierre Daret


N. L'armessin scul.
A Paris chez Boissevin à la rue St Jaques.

(Gravure de Pierre Daret)

Article de Wikipédia

 

Si vous voulez toute la liste des L
cliquez ici

 

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail