Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Charles Martel , vingt-et-unième roi de France
690 - 741

Charles Martel roi de France - gravure de Daret - repro © Norbert Pousseur

Je n'ai pas régné sans quelque réputation.

 

CHARLES MARTEL DUC DES FRANÇAIS. Ce nom, de Martel fut imposé à ce Capitaine, parce qu'il avait toujours fait paraître une vigueur martiale, en toutes ses entreprises guerrières. Ses vertus effacèrent l'infamie de sa naissance. Pendant que le siège d'Angers l'occupait, Plectrude lui suscita de grands ennemis. Les Saxons se révoltèrent. Les bavarois, levèrent les armes, et le Duc d"Aquitaine rompit l'alliance, mais à leur confusion, il mit ordre aux affaires par sa prudence, passa le Rhin, remit les Saxons au devoir, subjugua la Bavière, battit Eudes, Duc d'Aquitaine, et par sa générosité par de ses bonnes grâces, à Plectrude, ennemie de sa fortune, et de sa grandeur. Eudes pour se venger, la passion et la colère l'ayant aveuglé, appelle a son secours les Sarrasins. Abderame leur Roy vient en France avec six cent mille combattants. Eudes connut alors d'avoir fait une lourde faute, recherche la paix avec Charles, lequel voulant aussi prévenir la tempête, se mit à la tête de 50 mille hommes, Eudes se joint avec 10 mille. Abderame, étant proche de la ville de Tours, Charles le combattit, lui tua 375 mille hommes, dans le nombre desquels on le trouva. La perte des Français, se trouva limitée de 15 cent hommes. Eudes mourut peu de temps après. Charles pour la gloire du Royaume crut qu’il fallait ajouter l'Aquitaine. Humaud et Gaiffre enfants d'Eudes appelèrent derechef les Sarrasins, les Vandales, les Ostrogoths, et les Alans, conduits par Atbin, se mirent en possession, du Languedoc, du Dauphiné, de la Savoie, du lyonnais, et de la Bourgogne. Charles envoya une armée en Provence, mendia le secours de Luitprand, Roy des Lombards, fit intervenir le Duc de Bavière, mena des puissantes forces en Bourgogne, remit à l'obéissance les villes perdues, se rendit devant Avignon, assiégée par eux, les combattit et remporta une mémorable victoire, poursuivit Atbin jusqu’à Narbonne, marcha contre d’autres Sarrasins sortis d'Espagne conduit par un autre Roy nommé Amorthe, tailla en pièce ces troupes, contraignit Atbin, de chercher son salut en sa fuite. Les villes de Narbonne, d'Adge, de Nîmes, et de Béziers, qui avaient tendu les mains, il les fit brûler. Il résolut de châtier Hunaud, et Gaiffre de leur malice. Il fut détourné, par les Frisons, qui se remuaient, les dompta, et les amena à la connaissance de l’Évangile sur lequel temps son fils, Théodoric mourut, son fils Childéric, lui succéda. Zacharie siégeait à Rome et Constant Copronime à Constantinople


 

Retranscription du texte de la gravure (Gravure de Pierre Daret ?)

Roy précédent         /       Portraits des rois de France        /       Roy suivant
Article de Wikipedia

 

Si vous voulez toute la liste des C
cliquez ici

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail