Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Cotte d'armes

Terme du Petit dictionnaire de l'habillement

 

Cotte d'armes portée par Henri II Clément, dessin de Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

 

Cotte d'armes : La cotte d’armes était une dalmatique sans manches, qui recouvrait la cotte de mailles ou la cuirasse, revêtait tout le corps, et descendait au moins jusqu’aux genoux. On mettait par-dessus la cotte d’armes le ceinturon qui portait l’épée ; il servait en même temps à la soutenir. Chez les Grecs et les Romains, elle n’était qu’une draperie non fermée. Celle des Gaulois ne leur venait que jusqu’aux hanches, et était attachée par devant par une agrafe ou cheville. Les Francs, quoique originaires de la Germanie, avaient coutume de la porter plus longue. Le Moine de Saint-Gal dit qu’elle descendait par devant et par derrière jusqu’à terre, et que par les côtés elle touchait à peine les genoux. Dans la suite, la cotte d’armes des Gaulois, qui était beaucoup plus courte, devint à la mode, comme plus propre pour la guerre, au rapport du même auteur. Quelques siècles après, Charlemagne rétablit l’ancien usage. Il paraît que sous Louis-le-Débonnaire on était revenu à la cotte d’armes des Gaulois ; mais dans les guerres continuelles que ses successeurs eurent à soutenir, la mode changea encore ; et comme alors la plupart des militaires étaient continuellement à cheval, non seulement la cotte d’armes couvrit tous leurs habits ; mais leur magnificence se renferma dans cet habillement militaire, qu’ils ornaient de leurs écussons ou des pièces de leurs armoiries, et qu’ils faisaient ordinairement de draps d’or et d’argent et de riches fourrures d’hermine, de martre zibeline, de gris, de noir et d’autres étoffes précieuses qu’on peignait même de différentes couleurs.
La cotte d’armes n’étaient permises qu’aux chevaliers.

 


Vers le personnage portant cette partie d'habit Cotte d'armes portée par Henri II Clément

Retour à la liste des termes du Petit dictionnaire de l'habillement Le Petit dictionnaire de l'habillement


 

Le terme ci-dessus est l'un de ceux utilisé pour décrire, le cas échéant, le costume du personnage en illustration, provenant de l'ouvrage :
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855.


Sans mention particulière, cette définition provient des notes de cet ouvrage.

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail