Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Henri II Clément, seigneur en Gâtinais
~1230 - 1265

Henri II du Gâtinais en son armure, gravure de Léopold Massard - Gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert Pousseur

Gravure (de Léopold Massard) et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1835

 

Henri Clément II, seigneur du Mez en Gâtinais, et d’Argentan, quatrième maréchal de France, suivit le roi saint Louis à son premier voyage à la Terre-Sainte, en 1249, selon la Chronique de Flandre, chap. XX, qui l’appelle à tort Albéric. Il est nommé dans une charte de l’abbaye de Saint-Denis, de 1263, et l’année suivante il plaidait au parlement contre le bailli de Caen qui le troublait en sa justice d’Argentan. Il était mort en 1265. Par arrêt du parlement, de 1267, le douaire de sa veuve fut assigné sur la baronnie d’Argentan. Elle était fille de Philippe de Nemours Ier et d’Aveline de Melun.

Son costume : Henri est représenté tenant l’oriflamme. A l’exception du casque, il porte toutes les parties de l’armure des guerriers des onzième et douzième siècles. Il a le corps entièrement couvert de mailles. Pour le combat, le capuchon de mailles qui lui retombe sur les épaules, se relevait sur la tête, la couvrait en entier, et recevait pardessus un casque rond fait comme une calotte profonde. Ici le vêtement de mailles est recouvert d’une cotte d’armes sans manches, et qui tombe jusqu’au milieu des jambes, comme celles que portaient les guerriers sous Louis VI, Louis VII, Philippe-Auguste et saint Louis. La forme des courroies et la manière de les ceindre autour du corps furent en usage jusqu’au quatorzième siècle.

 

La dignité de maréchal de France fut créée sous Philippe-Auguste, en 1185. Cette charge, qui donnait le titre de grand-officier de la couronne, n’était autrefois qu’une intendance sur les chevaux du prince. Elle devint militaire au commencement du XIIIe siècle, avant celle de connétable, et la première dignité militaire de la couronne, après la suppression de cette charge, sous Louis XIII, en 1627.

 

Douaire : Portion de biens qui est donnée à une femme par son mari à l'occasion du mariage, dont elle jouit pour son entretien après la mort de son mari, et qui descend après elle à ses enfants (Le Littré).

 

Dictionnaire de l'habillement      /         Costumes français
Article de Wikipedia

 

Si vous voulez toute la liste des H
cliquez ici

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail