Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Amaury IV de Montfort, comte de Toulouse
1195 - 1241

Les costumes en France à travers les âges

Amaury IV de Montfort, comte de Toulouse dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Gravure (de Léopold Massard) et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

 

Montfort (Amauri, comte de), fils de Simon de Montfort et d’Alix de Montmorency, revendiqua tous les droits de son père sur les États de Raimond VI, comte de Toulouse, s’y fit reconnaître, et continua la guerre contre les Albigeois. Il fut d’abord secondé par le prince Louis, fils de Philippe-Auguste, qui, à la sollicitation du pape Honoré III, était venu en Languedoc avec une armée de 600 hommes d’armes et 10,000 fantassins. Mais livré ensuite à ses propres forces par le rappel du prince-royal, et reconnaissant qu’il n’était plus en état de résister à Raimond VII, comte de Toulouse, dont les succès allaient toujours croissant, prit le parti d’offrir à Philippe- Auguste tous les droits qu’il avait sur le comté de Toulouse, et sur d’autres terres qu’il possédait dans le Languedoc. Le roi n’accepta pas cette offre ; mais son fils Louis étant monté sur le trône, la cession eut lieu. En 1231, le comte de Montfort reçut du Saint roi Louis IX la charge de connétable, et quatre ans après il prit la croix avec Thibault VI, roi de Navarre. Dans une expédition près de Gaza, en 1240, il fut fait prisonnier et conduit au Caire. Ayant retrouvé sa liberté l’année suivante, il revenait en France, lorsqu’il mourut à Otrante. Il fut enterré à Saint-Pierre de Rome, où l’on voit encore son épitaphe.

 

Le comte de Montfort est représenté armé de pied en cap, tenant sa bannière, et montant un cheval houssé, c’est-à-dire couvert et caparaçonné à ses armes et blason.

 

Connétable : Cette grande charge de l’État fut instituée sous Henri Ier, en 1060 ou 1069 ; mais elle ne devint militaire que longtemps après. A sa création, cette dignité était un office de la maison du prince : le connétable était l’intendant des écuries du Roi, et avait inspection sur tout ce qui en dépendait. Lorsque cette charge devint en France la première de l’État, les plus grandes prérogatives y furent attachées. Elle fut supprimée par Louis XIII, en 1627. À son avènement au trône (1804), Napoléon créa la dignité de grand-connétable en faveur de son frère Louis, depuis roi de Hollande, et institua celle de vice-connétable pour le prince de Wagram (Berthier). Cette dignité, qui était la cinquième de l’empire, fut supprimée en 1814.

 

Répertoire des termes      /        Costumes français
Article de Wikipedia

 


 

Si vous voulez toute la liste des M
cliquez ici

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail