Accueil Présentation Contenu Galerie Personnages Lieux Thèmes

 

Les costumes portés en France de l'an 450 à 1850

 

Les costumes
par ordre chronologique


 

1- Clovis 1er

2 - Clothilde

3 - Childebert

4 - Ultrogothe

5- Clotaire 1er

6 - Radegonde

7 - St Germain de Paris

8 - Chilpéric 1er

 

 

Page de garde des Costumes français - repro © Norbert Pousseur

COSTUMES FRANÇAIS

depuis

CLOVIS JUSQU'À NOS JOURS

Extraits des monuments les plus authentiques de sculpture et de peinture Avec un texte historique,

Enrichi de notes sur l'origine des modes, les moeurs et usages des français aux diverses époques de la monarchie.

 

Paris
Mifliez frères, éditeurs,
Quai des Grands Augustins, n° 37

1855

 


Cet ouvrage est une variante de celui, beaucoup plus connu, qui a pour titre :
Costumes historiques de la France d'après les plus authentiques statues, bas-reliefs, tombeaux, sceaux, monnaies, peintures à fresque, tableaux, vitraux, miniatures, dessins, estampes etc. avec un texte descriptif, par le bibliophile Jacob (Paul Lacroix).

Les textes présentés ici sont très légèrement différents de ceux du bibliophile Jacob, mais proviennent, de toute évidence, de la même source.

Pas d'introduction, dans aucune de ces deux éditions. Il faut la trouver sans doute dans l'ouvrage qui fait partie du même ensemble et qui a pour titre :
Recueil curieux de pièces originales rares ou inédites en prose et en vers sur le costume et les révolutions de la mode en France. Pour servir d'appendice aux "Costumes historiques de la france".

Ci-dessous, en tant qu'introduction à cet ouvrage, les premières pages transcrites du 'Recueil curieux de pièces originales rares ou inédites, en prose ou en vers, sur le costume et les révolutions de la mode en France' qui sert, comme il est indiqué dans le titre, 'd'appendice aux Costumes historiques de la France'.

 

 

Les costumes
par ordre chronologique


 

 

LOIS SOMPTUAIRES. 1294 (PHILIPPE LE BEL).


Ordonnance contre le luxe
.

Premièrement. Nulle bourgeoise n’aura de char.

Item. Nul bourgeois ni bourgeoise, ne portera vair, ni gris, ni hermines, et se délivreront de ceux qu'ils ont, de Pâques prochaines en un an. Ils ne porteront, ni pourront porter or, ni pierres précieuses, ni couronnes d’or, ni d’argent.

Item. Nul clerc, s'il n’est prélat, ou établis en personnage, ou en dignité, ne pourra porter vair, ni gris, et hermines, faits en leurs chaperons tant seulement.

Item. Le duc, le comte, le baron de six mille livres de terre, ou de plus, pourront faire quatre robes par an et non plus, et les femmes autant.

Item. Nul chevalier ne donnera à nul de ses compagnons, que deux paires de robes par an.

Item. Tous prélats auront tant seulement deux paires de robes par an.

Item. Tous chevaliers n’auront que deux paires de robes tant seulement, ni par don, ni par achat, ni par autre manière.

Item. Chevaliers, qui aura trois mille livres de terre, ou plus, ou les bannerets, pourra avoir trois paires de robes par an, et non plus, et sera l’une de ces trois robes pour été.
Nul prélat ne donnera à ses compagnons, qu'une paire de robe l’an, et deux chapes.
Nul écuyer n’aura que deux paires de robes, par don ni par achat, ni en nulle autre manière.
Garçons n’auront qu’une paire de robe l’an.
Nulle damoiselle, si elle n’est châtelaine, ou dame de deux mille livres de terre, n’aura qu’une paire de robe par an.
Nul bourgeois, ni bourgeoise, ni écuyer, ni clerc, s'il n’est en prélation, ou en personnage, ou en geigneur état, n’aura torche de cire.

Nul ne donnera au grand manger, que deux mets, et un potage au lard, sans fraude. Et, au petit manger, un met et un entremet. Et, s'il fait le jeûne il pourra donner deux potages aux harengs, et deux mets, ou trois mets, et un potage. Et ne mettra en une écuelle, qu'une manière de chair, une pièce tant seulement, ou une manière de poisson, ni ne fera autre fraude. Et sera comptée toute grosse chair pour met, et n’entendons pas que fromage soit met, s'il n’est en pâte, ou cuit en sauce.

Il est ordonné, pour déclarer ce que dessus est dit des robes, que nul prélat, ou baron tant soient grands, en puisse avoir robe, pour son corps, de plus de vingt et cinq sols tournois l’aune de Paris.
Les femmes de barons à ce feux.

Le comte et le baron ne pourront donner robes à leurs compagnons, de plus de dix-huit sols l’aune de Paris.
Le banneret et le châtelain ne pourront avoir robes, pour leur corps, de plus de dix-huit sols tournois l’aune de Paris, et leurs femmes à ce feux. Et pour leurs compagnons, de quinze sols l’aune de Paris.
Les écuyers, fils de barons, banneret et châtelain ne pourront avoir robes de plus grand prix de quinze sols tournois de Paris.
Prélats, comtes, barons, bannerets et châtelain ne donneront  robes à leurs écuyers, de plus de sept sols ou de six sols l’aune de Paris.
Les autres écuyers qui ne sont de ménage, et se vêtent de leur propre, ne pourront faire robe de plus de dix sols tournois l'aune.

Clercs qui sont en dignités, ou en personnages, ne pourront faire robes, pour leurs corps, de plus de seize sols tournois l'aune de Paris, et, pour les compagnons, de douze sols tournois l'aune.
Clercs qui ne sont en dignités, ni personnages, fils de comtes, barons, bannerets ou châtelains, ne pourront faire robe de leur corps, de plus de seize sols l'aune, et, pour leurs compagnons ou pour leurs maîtres, de dix ou douze sols tournois tout au plus l'aune.
Les autres clercs, qui font robe du leur, ne pourront faire robe pour leur corps, de plus de douze sols six deniers l'aune, Et, s’il est chanoine d’église cathédrale, il pourra faire robe de quinze sols tournois l’aune, et non plus.

Bourgeois qui auront la valeur de deux mille livres tournois, et au-dessus, ne pourront faire robe de plus de douze sols six deniers tournois l’aune de Paris.
Et leurs femmes, de seize sols au plus.
Les bourgeois de moins de valeur ne pourront faire de robe de plus de dix sols tournois l'aune, et pour leurs femmes, de douze sols au plus.

Et sont ces ordonnances commandées à garder, aux ducs, aux comtes, aux barons, aux prélats, aux clercs, et à toutes manières de gens du royaume, qui sont en la foi, sur celle foi qu’ils sont tenus. En telle manière que les ducs, les comtes, les bers, les prélats, qui fera contre cette ordonnance, paiera cent livres tournois pour peine. Et sont tenus à, faire garder cet établissement à leurs sujets, en quelque état qu’ils soient, et en telle manière que, si aucun banneret fait encontre, il payera cinquante livres tournois, et le chevalier ou vavasseur, vingt-cinq livres tournois, et les doyens, et les archidiacres, les prieurs, et les autres clercs qui ont dignité, ou personnage, soient de siècle, soient de religion, quiconque sera encontre, il paiera cent sols, aussi comme l’autre ; et les amendes de toute manière de gens lais, qui pour cette achoison de cet établissement seront levées, seront aux seigneurs, en qui terre, ou en qui seigneurie les forfaits seront fait, soient le seigneur clerc, ou lais, et les amendes des clercs, en quelque état qu'ils soient, seront à leurs prélats, ou à leur souverain. Et en telle manière, que celuil, par qui le forfait vendra à la connaissance  du seigneur, aura le tiers de l’amende. Et s'il advenait qu’aucun clercs ou lais, de quelque condition qu'il fût, accusé qu'il eût fait contre cette ordonnance, et il s’en voulait purger par son serment, en la manière que chacun a accoutumé à jurer, ils en seront crus, et seront quittes de la peine. Et se purgera chacun, soit clercs ou lais, qui de cette chose se voudra purger. Ce fut fait et ordonné à Paris l’an de grâce 1294.

Sic reperitur in quodam parvo libro Cameræ Compotorum pro tranquillo statu regni.


Commentaire du transcripteur :

On a ici des lois contre les apparences - Il ne s'agit pas de limiter la fortune des gens, mais bien que leur train de vie soit limité. Il doit s'agir à la fois d'un besoin de ne pas irriter le peulpe par de trop tapageuses richesses, mais sans doute aussi que les différents coprs constitués ne fassent pas ombrage aux personnages de la Cour et au Roi.

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail