Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Bourgeoise à partir du 10ème siècle

Les costumes en France à travers les âges

Bourgeoise au 10ème siècle dessinée par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Gravures (de Léopold Massard) et textes extraits de l'ouvrage
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

 

L’habillement des dames a éprouvé en France un nombre infini de révolutions ; il ne paraît pas cependant qu’elles se soient beaucoup occupées de parures pendant près de neuf siècles. Rien de plus simple que leur coiffure, de moins étudié que leur frisure, de plus uni, ni en même temps de plus fin que leur linge. Leurs robes étaient si serrées qu’elles laissaient voir toute la finesse de leur taille, et étaient si haut montées qu’elles leur couvraient entièrement la gorge. On nommait ces robes cottes-hardies. L’habillement des veuves avait beaucoup de ressemblance avec celui de nos religieuses.

La cotte-hardie, qui a été longtemps l’habillement des dames françaises et qui était commune aux hommes et aux femmes, était une tunique longue, descendant jusqu’aux talons, et serrée d’une ceinture, cachant bien la gorge et fermée aux poignets. Les reines, les princesses et les dames y ajoutaient un long manteau doublé d’hermine ou une tunique avec ou sans manche.

 

Bourgeoise de Bordeaux  XIVe siècle, dessinée par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

 

Bourgeise de Bordeaux au 14ème siècle : Les habitants du midi de la France ont toujours eu quelque chose de particulier dans leur costume. Peut-être ne serait-il pas impossible de retrouver aujourd’hui dans les larges bonnets que portent à Bordeaux, durant les jours de fêtes, les femmes du peuple, et particulièrement les marchandes de poissons, une tradition fidèle de la coiffure à deux pointes que portaient, au XIVe siècle, les bourgeoises de cette ville, et dont notre planche offre un exemple.
Voir les pages sur Bordeaux, sur mon site 'géographique'

 

Bonnet : Le mot bonnet (ou chapel) vient d’une certaine étoffe dont se faisaient anciennement les bonnets. Cette étoffe s’appelait elle-même bonnet, vraisemblablement parce qu’elle se fabriquait dans une des villes de Bonne ou de Saint-Bonnet ; c’est l’étymologie que Caseneuve donne au mot bonnet. Tous les habillements de tête plus anciens que le XVe siècle, se faisaient d’étoffes ; c’étaient des chaperons dont le bourrelet formait le bonnet, la cornette ou la queue tombait sur le dos. Les paysans et les gens de la campagne portaient des capes, capuces, ou capuchons qui tenaient à leurs manteaux. Suivant L. Legendre, ce ne fut qu’au milieu du XVe siècle qu’on commença à avoir des bonnets détachés. Les rois, les princes, les grands seigneurs et les chevaliers, dans les parlements et en pleine paix, en portèrent de velours, qu’on appela mortiers ; et les gens ordinaires, de drap ou de soierie, qu’on nomma bonnet. On vit même dans ce siècle des chapeaux dont les larges bords mettaient à l’abri des injures de l’air.

 

Noble française du  XIVe siècle, dessinée par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

 

Noble française en tenue d'intérieure : Les robes longues à manches, étroites de taille et sans aucun ornement, comme celle dont est revêtue cette noble, étaient portées par les dames de la plus haute distinction dans l’intérieur de leurs appartements, et lorsqu’elles n’étaient point en cérémonie : la mode en dura longtemps.

 

Répertoire des termes      /       Costumes français

 

Homme du peuple au XIe siècle, dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur
10ème siècle

 

 

Cliquez sur chacune de ces gravures de femme pour qu'elle s'affiche
et pouvoir l'agrandir en zoomant

Homme du peuple au XIIe siècle, dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur
14ème siècle

Homme du peuple au XIIe siècle, dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur
14ème siècle

 


 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail