Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Chaperon

Terme du Petit dictionnaire de l'habillement

Chaperon porté par un albalétrier, dessin de  Léopold Massard - reproduction © Norbert PousseurChaperon porté par Jean de Montfort, dessin de  Léopold Massard - reproduction © Norbert PousseurChaperon porté par un sergent massier, dessin de  Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

 

Chaperon : casque ou bonnet de mailles auquel on donnait aussi le nom de chapeau et de chapellet ; c'était l’armure de tête des arbalétriers. Chaperon porté par un albalétrier

Chaperon : Coiffure caractéristique composée d’une espèce de bourrelet dont le fond était formé d’un morceau d’étoffe froncé à gros plis et auquel se rattachait de chaque côté une bande tombant sur les épaules. La mode des chaperons dura jusque dans le XVe siècle. Lorsque l’on voulait saluer quelqu’un, on levait ou l’on reculait le chaperon de manière à ce que le front fût découvert. Voici comment Monet décrit la forme de cet habillement : « Chaperon, dit-il, est un habillement de teste des vieux François, façonné de drap à la lestière serrée, a guise de capuchon, terminée en bourrelet vers le derrière de la teste, duquel bourrelet pendait une longue et estroite manche qui s’entortillait au col : il y avait au milieu de la testière une longue creste de drap qui se couchait sur l'une des oreilles contre le chaud et le vent. » Suivant le même auteur, le chaperon du roi était « parsemé d’orfèvreries ou diapré de pierreries. » Chaperon porté par Jean de Montfor

 

Vers l'albatrier portant un chaperonChaperon porté par un albalétrier

Vers Jean de Montfort portant un chaperon Chaperon porté par Jean de Montfort

Vers un sergent portant un chaperon Chaperon porté par un sergent massier

Retour à la liste des termes du Petit dictionnaire de l'habillement Le Petit dictionnaire de l'habillement


 

Le terme ci-dessus est l'un de ceux utilisé pour décrire, le cas échéant, le costume du personnage en illustration, provenant de l'ouvrage :
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855.


Sans mention particulière, cette définition provient des notes de cet ouvrage.

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail