Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Henri III comte de Namur et marquis d'Arlon
1216 - 1281

Les costumes en France à travers les âges

Henri III de Namur et d'Arlon, dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Gravure (de Léopold Massard ) et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

 

Henri III, dit le Grand et le Blond, fils de Waleran et d’Ermansette, leur succéda, en 1226, aux comtés de Luxembourg et de la Roche et au marquisat d’Arlon. En 1256, il profita d’une révolte des habitants de Namur contre Marie de Brienne, femme de Baudouin, empereur de Constantinople, pour tenter de faire revivre les prétentions de sa mère sur ce marquisat. S’étant concerté avec les rebelles, il vint se présenter, la veille de Noël, devant la ville de Namur, dont ils lui ouvrirent les portes. Mais il fallut assiéger la citadelle, qui fit une longue et vigoureuse résistance. Elle se rendit, en 1257, après avoir éprouvé ce que la famine a de plus horrible. Cette conquête entraîna celle de tout le marquisat, dont Henri demeura paisible possesseur jusqu’en 1263.
Cette année, ou même la précédente, Gui de Dampierre, comte de Flandre, ayant acquis les droits de l’empereur Baudouin et de sa femme sur la province de Namur, prit les armes pour les faire valoir. En 1264, Gui vient mettre le siège devant Namur. Le comte de Hainaut se déclare alors, comme suzerain du Namurois, pour Henri dont il avait reçu l’hommage. Sur la sommation qu’il fait à Gui de lever le siège et de laisser en repos son vassal, il ralentit l’ardeur du comte de Flandre. On entre en conférence. Gui demande en mariage la fille du comte Henri avec le marquisat de Namur pour dot. La proposition est acceptée, et le mariage conclu en 1265.
En 1271, Henri se mit en route pour la Terre-Sainte avec une nombreuse escorte. Il employa deux ans à ce voyage, et mourut à son retour, le 24 décembre 1274.

Il épousa Marguerite de Bar. Marguerite de Bar, dessinée par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

 

Sa cotte d’armes est d’argent, au lion rampant de gueule. Le reste de l’armure est d’acier.

 

Répertoire des termes      /        Costumes français
Article de Wikipedia

 


Si vous voulez toute la liste des H
cliquez ici

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail