Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Guillaume IV, comte de Toulouse
1045 - 1094

Les costumes en France à travers les âges

Guillaume IV de Toulouse en costume du 13ème siècle, dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Gravure (de Léopold Massard) et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

 

Guillaume avait environ vingt ans lorsqu’il prit possession des comtés de Toulouse, d’Albigeois et de Quercy. Ce fut un prince vertueux, qui s’appliqua principalement à faire fleurir la religion dans ses états. Il eut la guerre, en 1073 ou environ, avec Guillaume IV, comte de Poitiers, qu’il battit devant Bordeaux ; mais ce dernier étant venu dans le Toulousain, ravagea, par représailles, le pays dont il prit la capitale, qu’il rendit bientôt après. Guillaume ayant perdu tous ses enfants mâles, se voyant sans espoir d’en avoir, appela, en 1088, à sa succession Raymond, son frère, et partit, en 1092, pour la Terre-Sainte, où il mourut l’année suivante. Les grandes libéralités du comte Guillaume envers les églises, les pauvres et les hôpitaux, son zèle pour la réforme du clergé et ses autres vertus, lui ont fait donner, par quelques historiens, le titre de Très-Chrétien.

Le costume de ce comte appartient bien certainement au XIIIe siècle (bien que Guillaume vécut au 11ème siècle), et semble être le type des costumes que portèrent bien longtemps après les magistrats. Ce comte est couvert du mortier, dont la forme a beaucoup changé, mais qui depuis un temps immémorial ne pouvait être porté que par les souverains ou la noblesse. Charlemagne le portait souvent.

Le manuscrit auquel nous empruntons cette figure est de ce siècle et porte la chronique qui suit : Guilhem. conte XI de Tholoza, mort son fraire l'an dessus dit, commensec à seinhoregar, et visquet XIX, et foc molt savi et amigable à sos subjets. Guillaume XIe, comte de Toulouse, succéda à son frère l’an susdit (1075). Il vécut 19 ans eut de grandes vertus et fut aimé de ses sujets.

Mortier / Bonnet Les rois, les princes, les grands seigneurs et les chevaliers, dans les parlements et en pleine paix, portèrent des bonnets de velours, qu’on appela mortiers ; et les gens ordinaires, de drap ou de soierie, qu’on nomma bonnet.

 

Répertoire des termes      /        Costumes français
Article de Wikipedia

 


 

Si vous voulez toute la liste desG
cliquez ici

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail