Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Pierre, prince, comte d'Alençon
1251 - 1283

Les costumes en France à travers les âges

Pierre Ier, comte d'Alençon, dessiné par Léopold Massard - Gravure restaurée par © Norbert Pousseur

Gravure (de Léopold Massard ) et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1835

 

En 1262, le roi Saint-Louis donna les comtés d’Alençon et du Perche en apanage et en pairie, avec le droit d’échiquier ou de cour souveraine, à Pierre, son cinquième fils.
Pierre accompagna, en 1270, son père au voyage d’Afrique, et devint, en 1272, par son mariage avec Jeanne de Châtillon, comte de Blois, de Chartres et de Dunois, seigneur de Guise et d’Avènes. Etant allé, en 1285, après les vêpres siciliennes, au secours de Charles Ier, roi de Naples, son oncle, il mourut à Salerne le 6 avril 1286, sans laisser de postérité. Les comtés d’Alençon et du Perche, après sa mort, revinrent à la couronne de France.

La figure de cetre planche porte un chapel dont le fond est rouge et les bords noirs. Il est vêtu d’un justaucorps court, bordé d’hermine, et assez semblable pour la forme aux petites redingotes de nos jours. Ses longues chausses sont écarlates, et ses souliers à la poulaine sont noirs.

 

Le droit de l’échiquier, jus saccarii, ne doit point être confondu avec le plait de l’épée, qui n’était autre chose que la haute justice, au lieu que l’échiquier était un tribunal souverain. Celui d’Alençon était comme un démembrement de l’échiquier de Normandie, que le roi Philippe-le-Bel rendit sédentaire en 1304 ou 1305.

 

Dictionnaire de l'habillement      /        Costumes français
Article de Wikipedia

 


Si vous voulez toute la liste des P
cliquez ici

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail