Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Robe de crêpe et béret de velours à plumes,
année 1828

Robe de crêpe et béret de velours, gravure n° 524 - Reproduction © Norbert Pousseur
Robe de crêpe des ateliers de Mme St Laurent, rue de la Paix n°4bis. Béret de velours orné de plumes des magasins de Mme de la Rochette. / ... / Melle Beaujolais , rue de Richelieu n°93

Petit courrier des dames du 10 janvier 1828

.../...
Ainsi que nous l’avons représenté dans notre dernier modèle, on adapte des volants en tulle sur les robes à dessins perses. Ces volants sont liserés en satin de différentes couleurs assorties à celle du fond de l’étoffe ; du reste ce genre de costume n’est encore adopté que dans les hautes sociétés et par les femmes les plus élégantes, la bourgeoisie recule encore à se couvrir d’étoffes qui semblent mieux convenir aux mandarins et aux vizirs qu’aux gentilles coquettes de notre capitale. Cependant il faut avouer que l’avantage de rester longtemps distingué est un puissant mérite pour les étoffes à dessins chinois et persans.

  • Presque tous les corsages de robes habillées sont drapés ; la plupart de ces draperies sont ajoutées séparément. Les petits collets rabattus, formant cœur sur la poitrine et jokeis sur les épaules, ont aussi beaucoup de succès.
  • Un béret en velours noir, fond plat, un peu cintré sur le front, était orné de grandes coques de velours placées de chaque coté vers les tempes. Une grosse tresse d’or traversait le devant du béret, et s’arrêtait, de chaque côté, dans les coques, en laissant apercevoir les glands d’or qui la terminaient.
  • Un très joli chapeau de satin rose, orné d’un saule noir et rose, avait le bord de la passe garni d’une haute blonde noire brodée en soie plate rose : ce mélange est d’un effet assez joli sur la blonde.
  • Un petit bonnet en blonde noire, orné de fleurs vertes entremêlées dans la blonde du devant et assorties aux rubans en gaze verte qui garnissent le fond de la tête, est une fantaisie de très bon goût, et qui sied parfaitement aux femmes blondes.
  • Une nouvelle apparition fait, en cet instant, fureur dans les principaux magasins de modes de Paris, il s’agit d’un tissu argent et soie, qui réunit au plus brillant éclat la souplesse de l’étoffe la plus moelleuse. Sa superficie semble être glacée et produit un reflet très doux, qui est d’un effet charmant pour la physionomie. Nous avons vu cette nouvelle étoffe en blanc et en rose, employée pour des turbans qui étaient tout ce qu’on peut s’imaginer d’élégant. Des plis, formés en tuyaux d’orgue d’un genre tout particulier, ajoutaient une gracieuse originalité à ces charmantes coiffures, auxquelles, pour dernier éloge, nous ajouterons quelles se trouvent, pour le plupart, chez Mme Mure, dont les bérets, si généralement recherchés, semblent, cet hiver, s’être surpassés en grâce et en élégance.


Précédent : Robe de drap royal chinois Toutes les gravures anciennes de mode Suite : Béret de velours orné de fleurs

 

Cette vue peut être agrandie,
jusqu'à environ 6 fois sa taille d'origine
( la gravure d'origine mesure 10x16 cm)

 


Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail