Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Élisa Garnerin
aéronaute française
née en 1791 et morte en 1853

 

Élisa Garnerin, aéronaute française - Reproduction © Norbert Pousseur

 

ÉLISA GARNERIN, nièce du célèbre aéronaute de ce nom, se faisait surtout remarquer par le spectacle émouvant qu'elle donnait au public, d'une femme se précipitant dans les airs à une prodigieuse hauteur.
Tout Paris admirait son adresse et son courage.

Le parachute dont on se sert encore aujour­d'hui, est le même appareil que Garnerin a construit et employé en 1797.
C'est une sorte de vaste parasol de 5 mètres de rayon, formé de trente-six fuseaux de taffetas, cousus ensemble et réunis au sommet à une rondelle de bois.
Quatre cordes, partant de cette rondelle, soutiennent la nacelle dans laquelle se place l'aéronaute. Trente-six petites cordes, fixées au bord du parasol, viennent s'attacher à la nacelle Elles sont destinées à l'empêcher de se rebrousser par l'effort de l'air. La distance de l'appareil au sommet est d'environ 10 mètres.
Les descentes en parachute se multiplièrent à cette époque.

Ce spectacle extraordinaire attirait toujours une foule immense au Champ-de-Mars, où Garnerin l'exécutait. Les journaux racontaient chacune de ces représentations émouvantes, et des vaudevilles de circonstance les transportaient au théâtre.



Autres articles d'aéronautes de l'ouvrage "L'ALBUM DE LA SCIENCE"

Voir aussi l'étude de Tissandier sur les aérostats

 

Si vous voulez toute la liste des G
cliquez ici

 

 

Voir aussi le texte de Wikipedia

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail