Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes


Les faits mémorables des années 1557, 1559 et 1560
Mémoires pour servir à l'Histoire de France
depuis 1515

Mémoires pour servir l'Histoire de france © reproduction Norbert Pousseur

1557


En 1557  en la journée de St. Laurent fut tué Jean de Bourbon vraiment des Bourbons de cœur et de race : car répondant à coups d’épée à ceux qui lui parlaient de se rendre il mourut disant À Dieu ne plaise qu’on dise de moi que je me sois rendu à des canailles.


Jean de Bourbon Duc d’Enghien et d’Estouteville Comte de Soissons frère d’Antoine, Roy de Navarre, et de Louis I du nom Prince de Condé.

1559


Ce fut en 1559 que ce Roy courant en lice dans la grande rue St. Antoine vis à vis les Tournelles et de la Bastille fut frappé à l’œil et rudement atteint d’un coup de lance par le Capitaine Lorges, Capitaine de ses gardes. Ce Seigneur fut comme forcé par le Roy de courir et tirer contre lui, Sa Majesté lui fit même bailler une lance en disant, je ne courrerai plus que cette fois, ç’est un coup de faveur. Le Roy étant tombé du coup, il fut porté aux Tournelles où il décéda onze jours après, savoir le dix Juillet, et fut la salle du festin faite une salle de deuil pour le corps mort ; les Huguenots observèrent que le Roy fut  blessé mortellement vis à vis de la Bastille où étaient détenus plusieurs Conseillers, et entr’autres Anne du Bourg que le Roy avait juré qu’il verrait brûler de ses deux yeux, et lesquels le Capitaine Lorges par le commandement de Sa Majesté avait saisi.

Ludicra dum tractas impensius, en tibi vita
Stringitur, et miserae mortis imago ruit.
Seria si regni memor egisses ut decuit te
O Rex, vita magis, morsque beata foret.

 

Gabriel Comte de Montgomery Capitaine Lorges de la Garde écossaise qui a eu la tête tranchée en 1574

Anne du Bourg était Conseiller Clerc au Parlement reçu le 19 Octobre 1557.- Il fut exécuté le 19 Octobre  1559 après la mort du Roy.

1560

En 1560 le 5 Décembre mourut à Orléans le Roy François II ayant régné 17  mois 17  jours 17  heures et étant âgé de 17  ans, il était né à Fontainebleau, et avait eu pour parrains le Pape Paul III, François I  et la Seigneurie de Venise.  Comme le coup d’œil de son père avait ouvert les yeux à plusieurs, ainsi le coup d’oreille de celui-ci fit baisser les oreilles à beaucoup de gens et les crêtes aux plus grands, causant par toute la France un notable changement.

Manes Francisci II Regis ad Galliam,
Mors mea vita tibi, pacem qui quaerere regno
Vivus non potui, funere dono meo
Sic visum superis unius morte redempta
Vita sit ut reliquis, et mihi parta quies.


Au même mois de Décembre mourut à 38  ans le Vidame de Chartres Seigneur fort magnifique. Il fut tiré de la Bastille où il avait été mis parce qu’il était trop attaché aux Princes de la maison  de Bourbon et à la maison de Montmorency.

François de Vendôme Vidame de Chartres, Prince de Chabanais, Colonel de l'Infanterie Française. Il avait épousé Jeanne d’Estissac et n’a point laissé d’enfants. Sa maison est finie en lui, il parlait peu avantageusement de la bravoure du Duc de Guise et n'était pas ami de la Reine Catherine de Médicis qui fut soupçonnée d'avoir avancé ses jours. Il fut mis hors de la Bastille peu avant sa mort.
Années : 1543, 1546, 1547 Présentation Années : 1561, 1562, 1563

 

 

Ces textes, du domaine public, ont été transcrit en français moderne par mes soins,
et sont donc sous Copyright.
Ils peuvent cependant être utulisé librement dans un cadre pédagogique.

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail