Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Madeleine de France, princesse de Viane, régente de Navarre
1479 - 1494

Les costumes en France à travers les âges

Madeleine de France, dessinée  par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Gravure (de Léopold Massard) et texte extrait de l'ouvrage
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

 

Madeleine de France, fille de Charles VII et de Marie d’Anjou, née en 1443, fut, dès son enfance, recherchée par tous les princes de son temps. Ladislas, roi de Hongrie, l’obtint, et ne put jouir de son bonheur. Il mourut empoisonné quelque temps après la cérémonie des fiançailles. Il se présenta plusieurs autres époux ; Gaston de Foix, prince de Viane, héritier par sa mère, Éléonore d’Aragon, du royaume de Navarre, eut la préférence. Le mariage fut conclu à Tours, en 1461, et ne fut célébré qu’un an après la mort de Charles VII. Cette union ne fut pas de longue durée, Gaston de Foix mourut en 1470, et laissa un fils et une fille. Madeleine pleura sincèrement la mort de son époux, et se livra tout entière à l’éducation de ses enfants, qui lui en rappelaient l’image.

En 1479, Éléonore, reine de Navarre, déclara, en mourant, Madeleine régente du royaume et tutrice de François-Phœbus, son petit-fils, qui n’avait que onze ans, et qu’elle avait mis sous la protection de Louis XI. Elle lui recommanda surtout de veiller sur Ferdinand et Isabelle, qui n’aspiraient qu’à la conquête de la Navarre, et de ne point marier ses enfants en Espagne. Madeleine, qui était alors dans le pays de Foix, commença par envoyer dans la Navarre le Cardinal de Foix, pour réconcilier les Beaumont et les Grammont, maisons puissantes dont Ferdinand fomentait la discorde. Ce prince envoya offrir au prélat une armée pour rétablir, disait-il, la paix dans le royaume ; mais comme on soupçonna la loyauté de ses intentions, on refusa son offre. La régente réconcilia les deux partis : bientôt le feu des séditions se ralluma, le Cardinal parvint encore à calmer les haines ; la régente saisit ce moment opportun pour montrer son fils à toutes les provinces, et défendre, sous peine de la vie, qu’on se servît du nom de Beaumont ou de Grammont comme d’un drapeau pour la guerre civile. C’est ainsi que, par sa fermeté, Madeleine maintint la paix dans le royaume de son fils ; mais il est des catastrophes que toute la puissance humaine ne peut éviter.

Quelque temps après, Madeleine, suivant les conseils d'Éléonore, refusa pour son fils l’infante de Castille. Ferdinand fut indigné de ce refus, et, le 29 janvier 1483, le jeune monarque mourut empoisonné. Quelque juste que fût la douleur de la régente, elle fut obligée de la modérer pour avoir soin de sa fille Catherine, qui n’avait que treize ans ; les États du royaume la reconnurent pour reine et confirmèrent la régence à Madeleine. Après le couronnement de Catherine, Ferdinand osa lui proposer pour époux l’Infant qui était à sa troisième année. La régente répondit que la Navarre avait besoin d’un maître en état de gouverner, et en même temps les Navarrais s'écrièrent qu'ils ne voulaient point d’alliance avec les meurtriers de leurs rois.
Ferdinand, pour se venger, entra dans la Navarre et s'empara de plusieurs places. D’un autre côté, Jean de Foix, vicomte de Narbonne, répétait les comtés de Foix et de Bigorre. Dans ces circonstances difficiles, Madeleine maria sa fille à Jean d’Albret ; alors les affaires changèrent de face.
Tant que vécut Madeleine, le royaume jouit d’une paix profonde ; mais après sa mort, survenue en 1493, les troubles recommencèrent par les divisions des Beaumont et des Grammont.

Son costume : Sur cette gravure ellle est vêtue d’une longue robe rose dont les manches sont pendantes et déchiquetées. Le vêtement de dessus est vert, ainsi que la coiffure, qui se forme d’un assemblage de demi-cercles bordés en or. Le collier, le gant et les agrafes de la robe sont blancs. Elle tient de la main gauche l’oiseau à la manière des personnes nobles de cette époque ; un jeune chien est à ses pieds.

 

Dictionnaire de l'habillement      /        Costumes français
Madeleine de France sur Wikipedia

 

Cliquez sur cette gravure de Madeleine de France pour pouvoir l'agrandir en zoomant


Si vous voulez toute la liste des M
cliquez ici

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail