Accueil Présentation Contenu Galerie Personnages Lieux Thèmes

 

 

Sainte Clotilde, reine de France - Sculpture des reines du jardin du Luxembourg - © Norbert Pousseur
Femme célèbre précédente       Femme célèbre suivante

Sainte Clotilde, reine de France

- 545
Fille de Chilpéric, mariée à Clovis, eut 3 fils Clodomir, Clotaire et Childebert. Clodomir fut assassiné et les 2 autres tuèrent les enfants du premier...


Clotilde,
fille de Chilperic, puisnée de la Maison de Bourgogne, meurtrie par Gondebaud son aisné, fut épousée par Clovis I. Roy de France, qui estait lors Payen, lequel par son moyen se convertit à la Religion Chrestienne; aussi estait elle d'une pieté singuliere, & pour ce mise au nombre des S S. Elle gist à Saincte Geneviesve du mont à Paris. Greg. de Tours liv.2 chap.2.8. des gestes des Français.
(in dict. D'Ivigné 1663 )

 

 

Statuaire des femmes célèbres
du jardin du Luxembourg - Paris

site  photographique de  Norbert Pousseur -

Clothilde, reine de France 474 - 545

Clothilde, reine de France - Costumes de France - reproduction © Norbert Pousseur

Gravure et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

 

Clothilde (Sainte), reine de France, femme de Clovis 1er, était fille de Chilpéric, roi des Bourguignons, qui fut assassiné par Gondebaud, son frère. Chilpéric laissa quatre enfants. Trois furent sacrifiés par le meurtrier de leur père ; Clothilde seule trouva grâce devant lui. Il la fit élever sous ses yeux, et l’on remarque avec raison que, par un bonheur particulier, elle repoussa l’arianisme, dont toute cette cour faisait profession. Lorsqu’elle décida son époux à embrasser la religion chrétienne, il lui dut l’avantage de recevoir la foi pure, telle que la conservait le clergé gaulois. Clovis eut beaucoup de peine à obtenir la main de Clotilde : Gondebaud, son oncle, craignait de l’unir à un guerrier auquel rien ne résistait, et qui pourrait un jour réclamer les droits que son épouse avait sur la Bourgogne. Clovis menaça : la crainte d’une guerre prochaine étourdit sur les craintes de l’avenir ; le mariage se fît en 493. Après la mort de Clovis, cette princesse eut le malheur de voir la guerre s’allumer entre ses enfants, sans pouvoir les accorder. Clothilde, entièrement vouée aux volontés de Dieu, se retira à Tours, auprès du tombeau de saint Martin, s’éloignant peu de sa retraite, et seulement lorsqu’elle pouvait espérer d’être utile à ses fils. Elle y mourut en l’an 543. Son corps fut apporté à Paris, dans l’église des Saints-Apôtres (depuis Sainte-Geneviève), pour être enseveli auprès de Clovis.

Le costume de cette reine est fort remarquable : il se compose   d’une espèce de cotte de mailles, exactement adaptée au corps, et qui devait être d’un tissu très fin et très riche ; d’un voile qui lui tombe sur les bras, et descend jusqu’aux genoux ; d’une tunique serrée au milieu du corps par une pièce d’étoffe d’un grand prix, et d’un manteau retenu sur la poitrine par une laçure. Sa longue chevelure est ornée et nattée. Elle porte à son cou un collier enrichi de perles et de pierreries.

 

Reine précédente        /     Costumes français        /       Reine suivante
Article de Wikipedia

 

Si vous voulez toute la liste des C
cliquez ici

 

 

Haut de page

 

 

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail