Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Sayon (ou Saie)

Terme du Petit dictionnaire de l'habillement

 

Sayon porté par Raymond V de Toulouse, dessin de Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur Sayon porté par  Louis Ier de Germanie, dessin de Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

 

Sayon : Le sayon ou saie était un habillement militaire, une espèce de manteau en usage chez les Grecs et les Romains, qui s’attachait avec une agrafe, et qui descendait à peine jusqu’aux hanches. C’était le vêtement de dessus (Glossaire sur Marot). Il était propre aux Gaulois (Varron, Diodore de Sicile). Il était fait de gros drap ou de peaux, le poil en dehors, et de forme carrée. Il y en avait d’hiver et d’été. Il était brodé

Et leurs sayons de gaze et de satin bandés,
Se voyent, d’argent trait, aux jointures bordés.
(P. Lemoine.)
.

Les Belges en faisaient un grand commerce à Rome même et jusqu’aux extrémités de l’Italie. (Description historique et géographique de la Haute-Normandie, t. II, p. 3.).

 

(Dic. Furetière, 1690)
Saie
, substantif masculin. Vieux mot qui signifiait autrefois un habillement militaire, ou une casaque des gens de guerre, dont usaient les Grecs et les Romains ; elle était propre aux Gaulois, comme témoigne Varron et Diodore Sicilien.
Il était fait de laine, et de forme carrée, et il y en avait d'hiver et d'été.

On appelait aussi en France il y a quelque temps un saie, un pourpoint à longues basques. On l'appelait en Latin sagum ou sagus, d'où est venu le mot.

(À présent le terme est féminin : une saie)

 


Vers Raymond V de Toulouse portant un sayon Jupon porté par une paysanne

Vers Louis Ier de Germanie portant un sayon Jupon porté par une paysanne

 

Retour à la liste des termes du Petit dictionnaire de l'habillement Le Petit dictionnaire de l'habillement


 

Le terme ci-dessus est l'un de ceux utilisé pour décrire, le cas échéant, le costume du personnage en illustration, provenant de l'ouvrage :
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855.


Sans mention particulière, cette définition provient des notes de cet ouvrage.


 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail