Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

André de Foix, seigneur de Lesparre
1490 - 1543

Les costumes en France à travers les âges

André de Foix en son costume - Gravure  reproduite puis restaurée numériquement par © Norbert Pousseur

Gravure de Léopold Massard et texte, extrait de l'ouvrage
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1835

 

André de Foix, seigneur de Lesparre, frère de Lautrec et du maréchal de Foix, ainsi que de la célèbre duchesse de Châteaubriand, maîtresse de François Ier, fut chargé, en de repousser les Espagnols qui s'étaient emparés de la Navarre. Il se rendit maître de Saint-Jean-Pied-de-Port, et vint assiéger la citadelle de Pampelune, la seule place de la Navarre qui tînt encore pour les Espagnols. Ignace de Loyola, devenu depuis si célèbre, faisait partie de la garnison, et animait seul le courage des soldats ; mais ayant été blessé d'un coup de pierre, cet accident, si peu intéressant en apparence, détermina le gouverneur à capituler.
Lesparre, ne pouvant faire subsister ses troupes dans un pays que les Espagnols avaient ruiné en l'abandonnant, licencia une partie de ses soldats, et avec l'autre avança dans la Castille, passa l'Ebre, et vint mettre le siège devant Logrono. Cette petite place lui opposa une résistance opiniâtre ; et les Castillans, divisés en deux partis, mais réunis dans le danger commun, se hâtèrent de la secourir. Lesparre, forcé de rétrograder, rentra dans la Navarre, espérant y être joint par de nouvelles levées. Cependant, pressé par les Castillans, et ne voulant pas s'enfermer dans Pampelune, il résolut de les attendre et de les combattre, quoiqu'ils fussent beaucoup plus nombreux. Il rangea donc sa petite troupe dans le meilleur ordre, et donna le signal de l'attaque. Les cavaliers castillans furent enfoncés par la gendarmerie française, mais l'infanterie plia, et Lesparre, occupé de la rallier, fut enveloppé par l'ennemi. Il reçut sur son casque tant de coups de sabre qu'il en eut le crâne fracassé, et perdit pour toujours l'usage des yeux.
Il fut renvoyé en France, où il mourut en 1547.

 

Son costume : La casaque à collet renversé en velours noir, est écarlate, ainsi que le bonnet orné d'une plume blanche. Le vêtement de dessous est jaune. Les chausses et les trousses sont blanches ; les babouches écarlates. On trouve de nombreux exemples de ce costume, comme ayant été particulièrement porté par la noblesse ; il existe dans l'église Saint-Roch un ancien tableau où ce costume se retrouve, mais avec quelques légers changements.


  Liste  /   Présentation  

Dictionnaire de l'habillement 
André de Foix sur Wikipedia

 

Si vous voulez toute la liste des F
cliquez ici

 

Haut de page

Droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail