Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Louise de Savoie, régente, duchesse d'Angoulême
1476 - 1531

Les costumes en France à travers les âges

Louise de Savoie,  gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert Pousseur

Gravure et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1835

 

Louise de Savoie, duchesse d'Angoulême, mère de François Ier, était fille de Philippe, comte de Bresse, puis duc de Savoie, et de Marguerite de Bourbon, et fut mariée à l’âge de douze ans (1488), à Charles d'Orléans, comte d'Angoulême, à qui elle apporta en dot la faible somme de trente-cinq mille livres.
Cette princesse, dit Brantôme, était très belle de visage et de taille. Elle avait de la douceur, de la pénétration et un caractère très ferme ; mais les circonstances firent et développèrent en elle une excessive ambition, qui fut préjudiciable à l'Etat.
Elle avait dix-huit ans quand elle perdit le comte son époux, et, retirée dans le château de Cognac, où la retenait la sombre politique de Louis XI, elle se dévoua entièrement à surveiller l'éducation de ses deux enfants. Louis XII, parvenu au trône, rappela Louise à la cour, et le jeune comte d'Angoulême, auquel il destinait sa fille unique en mariage.
Elle eut beaucoup à souffrir de la jalousie de la reine Anne de Bretagne ; mais elle dévora en secret ses chagrins, et déjoua habilement tous les projets de sa rivale. François Ier, reconnaissant des bontés de sa mère, lui laissa prendre une grande autorité, et lorsqu'il partit pour l'Italie en 1515, il la nomma régente du royaume, sans égard aux droits de la reine Claude, sa femme.
Après la bataille de Pavie, elle prit les mesures les plus efficaces pour sauver le royaume, contribua à la délivrance de son fils, et signa avec Marguerite d'Autriche, gouvernante des Pays-Bas, en 1529, le traité de Cambrai, nommé aussi, à cause de cette circonstance, le Traité des Dames. Elle mourut en 1532 à Grez, village du Gâtinais. On trouva dans ses coffres 1,505,000 écus d'or, somme énorme pour l'époque, et qui aurait presque suffi à payer la rançon de François Ier.
Louise de Savoie a laissé un journal, espèce d'Ephémérides, qui s'étend de 1501 jusqu'à 1522.

Son costume : Louise de Savoie est ici représentée avec une coiffe noire rayée de bleu ; la partie de cet ajustement qui couvre le front est blanche. Le tour de gorge est blanc bandé de bleu. La robe, dont le bout des manches est garni d'une ample fourrure brun-rouge, est noire avec des dessins gris-tanné. Le vêtement de dessous, duquel on n'aperçoit que la partie qui recouvre l'avant-bras, est vermillon. Le coussin sur lequel elle est assise est bleu, tandis que celui qu'elle tient sous ses pieds est rouge-brun rayonné vert ; les glands sont or ; la ceinture est or. Le ruban qui descend de la gorge est bleu.


 

Dictionnaire de l'habillement      /        Liste  /   Présentation
Louise de Savoie sur de Wikipedia

 

 

Si vous voulez toute la liste des L
cliquez ici

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail