Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

    In english : Version anglaise de cette page
 

Couple de paysans allant au marché

Anciens costumes traditionnels de Madère

 

Paysans allant au marché à Madère vers 1820  - gravure reproduite et restaurée par © Norbert Pousseur
Madère -- ~1820 - Paysans en route pour le marché

 

gravure et texte extrait de
History of Madeira - 1821 (de ma bibliothèque)
Madère était alors sous domination britanique
Traduction faite à partir de traduction automatique, retravaillée,
mais sans le texte en vers.(voir le texte en anglais)
Le paragraphe sur les costumes est de l'auteur du site


Couple de paysans en route pour le Marché

Il n’y a que les voyageurs indolents qui négligent les occupations locales et les mœurs indigènes des habitants de n'importe quel pays, tout en se précipitant d'une grande ville à l'autre, sans s’informer des particularités de chaque lieu  ce qui pourrait leur permettre de comprendre la nature humaine sous ses diverses formes et conditions.

La principale ville de Madère, comme toutes les autres du même caractère, doit être approvisionnée par la plupart des articles essentiels de la vie du pays, et le paysan ouvrier en est le porteur.
L'une des singularités dans le travail du paysan de Madère semble consister en cette usage de la tête, à laquelle il est habitué dès ses premières années, sans la moindre assistance des épaules, partie du corps qui semble cependant physiquement mieux adapté pour supporter des charges, épaules qui, dans d’autres pays, sont généralement utilisés pour supporter les marchandises.

Le charbon a récemment été introduit dans cette île, mais en quantités si modérées, que le bois continue d'être le combustible général et est amené du pays de la manière particulière que représente la gravure.
En effet, étant produit dans les régions montagneuses, la distance à partir de laquelle il est amené en fait naturellement un article coûteux de l'économie nationale. Les femmes ne participent pas à ce travail ; mais les charges plus légères de fruits et légumes, pour approvisionner les marchés, sont cependant supportées par elles de la même manière.

Les costumes : La femme est pieds-nus et est habillée de façon très semblabe à la gravure précédente : longue jupe unie bleue, corset lacé. Elle a en plus un châle sur l'épaule et un léger foulard sur la tête lui permettant de porter sa botte d'oignons sans trop de peine.
Le mari, tout en blanc, légère chemise et pantalon bouffant, a lui des bottes et un genre de bonnet ou gros tissu pour lui permettre de porter sans douleur son chargement de bois


Précédent : Travaux ruraux
Les costumes traditionnels Suite :Cultivateurs bêchant le sol à Madère

Cette gravure de personnages de Madère peut être agrandie par zoom,
l'original mesurant 17x22 cm

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail