Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

    In english : Version anglaise de cette page
 

Cultivateurs bêchant le sol à Madère

Anciens costumes traditionnels de Madère

 

Manière de ciltiver le sol à Madère vers 1820  - gravure reproduite et restaurée par © Norbert Pousseur
Madère -- ~1820 - Manière de ciltiver le sol

 

gravure et texte extrait de
History of Madeira - 1821 (de ma bibliothèque)
Madère était alors sous domination britanique
Traduction faite à partir de traduction automatique, retravaillée,
mais sans le texte en vers.(voir le texte en anglais)
Le paragraphe sur les coqtumes est de l'auteur du site


Deux paysans travaillant le sol

La surface inégale qui règne dans toute l'île rend difficile la culture du sol. Son sol très raide avec de forte déclivités, et la rare existence  d'un sol plat, rendent l'utilisation de la charrue impraticable, car elle interdit également l'utilisation du travail animal.
Par conséquent, la culture se fait principalement, sinon exclusivement, à la main, et on peut presque littéralement dire qu'elle est obtenue par la sueur du front des habitants.
Les bèches ne sont pas utilisées; mais l'instrument employé pour briser le sol est une sorte de houe à longue pointe, calculée, semble-t-il, pour produire l'effet de notre pioche. Cet ustensile n'est pas formé pour pénétrer profondément dans la terre; et le travail est proportionnellement grand quand les vignes doivent être plantées, qui ont au moins six pieds de profondeur; mais la paysannerie est une race robuste de gens, et capable d'effectuer ces rudes travaux.
Les femmes, en effet, les aident parfois sur le terrain; mais leurs occupations, surtout après leur mariage, peuvent être considérées comme confinées dans leur demeure et à ses environs immédiats.
Elles s’emploient dans la filature et le tissage des matériaux pour les vêtements domestiques; et leurs familles sont souvent nombreuses. Elles s'occupent également du bétail et respectent, comme on peut le supposer, les règlements du ménage. Des exigences fréquentes sont également faites sur leur temps par les devoirs religieux, auxquels ces classes sont très attentives.


Les costumes : Les deux hommes portent une légère chemise échancrée et un pantalon bouffant, laissant les mollets nus. Ils sont également nu-pied. . Ils portent tous les deux une sorte de béret pointu de teinte bleue. A noter que ces deux hommes ont des cheveux longs, bouclés.


Précédent : Couple de paysans allant au marché
Les costumes traditionnels Suite : Fermier et sa fille allant en ville

Cette gravure de personnages de Madère peut être agrandie par zoom,
l'original mesurant 17x22 cm

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail