Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

    In english : Version anglaise de cette page
 

À Madère vers 1820, façon d’apporter du vin en ville quand il est clair

Anciens costumes traditionnels de Madère

 

A Madère, transport du vin clair en ville - gravure de 1821  reproduite et restaurée par © Norbert Pousseur
Madère - ~1820 - Transport du vin clairet

 

gravure et texte extrait de
History of Madeira - 1821 (de ma bibliothèque)
Madère était alors sous domination britanique
Traduction faite à partir de traduction automatique, retravaillée,
mais sans le texte en vers.(voir le texte en anglais)
Le paragraphe sur les costumes est de l'auteur du site

Transport du vin en ville quand il est clair.

Une fois le vin pressé à partir du raisin, il peut rester un certain temps dans un état de fermentation, et lorsqu’il est clair, il est transporté en ville en fûts, transporté par de petits poneys, une race de chevaux particulière à l’île de Madère.

De la même manière, ils transportent des sacs de riz, de farine et de bagages, de toutes sortes, de la ville à la campagne. Ces petits chevaux sont également remarquables pour leur force et leur docilité, étant parfaitement adaptés à toutes les diverses utilisations auxquelles ils sont appliqués.

En effet, c’est une faculté singulière qu’ils acquièrent, de poursuivre le même rythme dans l’ascension ou la descente des collines, sur lesquelles leurs voyages les obligent à passer. Ils vivent jusqu’à un grand âge, mais que ce soit à cause de leur caractère indigène, de leur maigre subsistance ou de leur travail acharné, on ne les voit jamais atteindre leur pleine maturité qui est l’apparence générale du même animal en Angleterre.

Les habitants sont partisans de la race anglaise des chevaux, pour laquelle ils sont connus pour donner de grands prix. Ils ont aussi des chevaux américains qui s’adaptent très facilement aux routes du pays.


Le costume :
Le personnage porte les habits traditionnels des paysans de l'époque : pantalon blanc serré sur les mollets, chemise blanche et petite jaquette, et le bonnet conique sur la tête. Ses bottes en cuir aux bords rabattus, sont classiques de la région de Madère vers 1820.
On distingue mal ce qu'il porte à la hanche du côté droit.
Le cheval est attaché un anneau de fer cimenté dans le mur, tel qu'on en voit encore quelquefois dans tous les villages d'Europe.
On peut espérer, pour le cheval, qu'il n'y a pas d'autres tonnelets de l'autre côté. Tels qu'ils sont représentés ici, ils doivent déjà peser plus de 200 Kg !

 

Précédent : Musiciens itinérants
Les costumes traditionnels Suite : Transport de tonneau de vin

Cette gravure de personnages de Madère peut être agrandie par zoom,
l'original mesurant 17x22 cm

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail