Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

    In english : Version anglaise de cette page
 

Fermier et sa fille allant en ville

Anciens costumes traditionnels de Madère

 

Fermier et sa fille allant en ville à Madère vers 1820  - gravure reproduite et restaurée par © Norbert Pousseur
Madère -- ~1820 - Fermier et sa fille allant en ville

 

gravure et texte extrait de
History of Madeira - 1821 (de ma bibliothèque)
Madère était alors sous domination britanique
Traduction faite à partir de traduction automatique, retravaillée,
mais sans le texte en vers.(voir le texte en anglais)
Le paragraphe sur les coqtumes est de l'auteur du site


Un fermier et sa fille vont en ville


Le loyer qu'un fermier de cette île verse à son propriétaire est le tiers des produits de sa ferme, et il se rend fréquemment à Funchal pour faire verser son dû  au propriétaire proportionnellement à la taille de la terre qu'il cultive. Selon leur quantité, il est généralement accompagné de sa femme ou de sa fille.

La gravure est censée représenter à cette occasion ce dernier. La propriété agricole revêt un caractère particulier à Madère: lorsque l'agriculteur décède, son fils hérite de la location ou de l'occupation des terres, qui se poursuit en succession régulière et héréditaire.

Les femmes de cette classe aiment les  robes, et sont particulièrement disposées à agrémenter leurs personnes, non seulement avec des fleurs, mais avec des chaînes, des anneaux d’oreille, des boutons, etc. Chaque fois qu’elles peuvent faire une réserve d’argent, elles ne manquent jamais d'acheter de telles des articles ; et quand l'argent manque, elles sont également prêtes à les vendre.


Les costumes : Le fermier sur sa première chemise blanche, en porte une autre aux traditionnelles rayures bleu et rouge, plus une veste ouverte. Il a autour du cou une sorte de cravate nouée de façon lâche. Il porte de bottes couvrant les mollets et a à la main un panier qui transporte sans doute ce qu’il veut/doit donner au propriétaire de ses terres.  Sur sa tête le traditionnel chapeau-béret pointu.
Sa fille, a enfilé une robe à motifs floraux et on aperçoit ses escarpins et le bas de ses chaussettes blanches.
Sur le haut, elle a une sorte de veste avec deux longues bandes comme les étoles des prêtres. Elle a un collier en or et un chapeau noir


Précédent : Cultivateurs bÍchant le sol
Les costumes traditionnels Suite : Activités féminines rurales

Cette gravure de personnages de Madère peut être agrandie par zoom,
l'original mesurant 17x22 cm

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail