Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

    In english : Version anglaise de cette page
 

Madère vers 1820 et ses musiciens itinérants.

Anciens costumes traditionnels de Madère

 

A Madère, musiciens itinérants  - gravure de 1821  reproduite et restaurée par © Norbert Pousseur
Madère - ~1820 - Musiciens itinérants

 

gravure et texte extrait de
History of Madeira - 1821 (de ma bibliothèque)
Madère était alors sous domination britanique
Traduction faite à partir de traduction automatique, retravaillée,
mais sans le texte en vers.(voir le texte en anglais)
Le paragraphe sur les costumes est de l'auteur du site

Musiciens itinérants.

On peut naturellement s’attendre à la présence de musiciens itinérants, dans un pays où l'amour de la musique et sa pratique sont universels, qu’il s’agisse des classes les plus opulentes aux  plus basses.
Ces musiciens itinérants assistent aux fêtes religieuses et aux divertissements privés de la capitale, tout en divertissant aussi bien le public le plus humble des villages. En effet, lorsqu'ils voyagent d'un bout à l'autre de l'île, ils animent occasionnellement chaque événement et ravissent l’ensemble des habitants.

 Au chant et à la pratique d'un instrument ils ajoutent la danse. Ils excellent aussi dans les compositions improvisées. Leur musique est adaptée à l’occasion ; et leur danse n’est pas dépourvue de grâce, mais lente dans ses mouvements.

Leur occupation est de procurer du plaisir aux autres ; mais, comme ils sont en mouvement continuel, et jamais stationnaire, leur vie n’est pas une vie de travail commun. En général, Ils  dorment  et mangent peu : mais, bien qu’ils soutiennent leur fatigue principalement en buvant, ils ne vont jamais jusqu’à l’excès.


Les costumes :
Voici trois musiciens, deux guitares et un violon. Le musicien au violon est le mieux habillé, avec son chapeau, sa chemise rayée et sa veste à queue de pie. Les deux guitaristes portent chacun le petit bonnet pointu de Madère, et une petite veste courte.
Tous les trois sont munis de bottes de cuir, et ont autour du cou une cravate-ficelle.
À noter la chevelure longue et très fournie du violoncelleux.

 

Précédent : Madère et sa pêche vers 1820
Les costumes traditionnels Suite : Transport du vin en ville quand il est clair

Cette gravure de personnages de Madère peut être agrandie par zoom,
l'original mesurant 17x22 cm

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail