Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Jehan Pastoret, président du Parlement de Paris
1328 - 1405

Les costumes en France à travers les âges

Jehan Pastoret, dessin de Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Gravure (de Léopold Massard) et texte extrait de l'ouvrage
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

 

Pastoret (Jehan), président du parlement de Paris, et membre du conseil de régence sous la minorité de Charles VI, était né en 1328, et mourut en 1405. Son grand-père, appelé aussi Jehan, avait été, en 1301, L'un des deux premiers avocats du roi au parlement de Paris.
Jehan de Pastoret fut un de ceux qui contribuèrent le plus, avec Maillard et Charny, à remettre Paris sous l’obéissance de Charles V, alors régent du royaume (1358). Il porta l’étendard de France aux halles, et précéda le Dauphin à sa rentrée dans Paris.
Ce digne magistrat fut enterré à Saint-Denis, ainsi que sa femme.
Un de ses descendants a laissé des Mémoires, où il y a quelquefois des choses curieuses sur l’état de la Provence pendant la minorité de Louis XIV.
Monsieur le marquis de Pastoret, pair de France, appartient à la même famille.

 

Son costume : Cette figure extraite d’une miniature du commencement du XVe siècle, porte une simarre ou tunique écarlate, à queue et à manches longues pendantes et doublées d’hermine. Le vêtement de dessous est jaune. La ceinture est d’or, brodée d’écarlate.

Simarre : Habillement long et traînant, dont les femmes se servaient autrefois. Il s'est dit aussi d'une robe d'homme. Espèce de soutane que certains magistrats portent sous leur robe. (Dictionnaire Le Littré)
La Simarre est un habit de femme qui a de longues manches pendantes. Ce mot vient de l'italien zimarra, qui vient de l'espagnol samarra. L'espagnol l'a pris des arabes, et les arabes des persans, dont ont a fait aussi le mot chamarrer (Menage). (Dic. Furetière, 1690)

 

Les parlements ont été abolis à la fin du XVIIIe siècle. Un manuscrit qui provient de la bibliothèque de M. le P. P. Lepelletier, et qui appartient à M. de Cluny, s’exprime ainsi sur l’institution du premier président et des autres présidents du parlement :
Lire la suite Article sur les parlements

 

Dictionnaire de l'habillement      /        Costumes français
Article de Wikipedia

 


Si vous voulez toute la liste des P
cliquez ici

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail