Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

Jean de Bourbon et Catherine de Vendôme
1362 - 1393 / 1372 - 1403

Les costumes en France à travers les âges

Jean de Bourbon, comte de Vendôme, dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Catherine de Vendôme, dessinée par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Gravures (de Léopold Massard) et texte extrait de l'ouvrage
'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1855

Jean de Bourbon, successeur de Jacques, son père, ou, si l’on veut, de Pierre, son frère, dans le comté de la Marche, joignit à cet héritage les comtés de Vendôme et de Castres, avec les seigneuries de Lézignem, d’Épernon, de Brehencouit, du Thail, de Quillebeuf, etc., par son mariage, contracté (1364) avec Catherine de Vendôme, qui devint héritière de Bouchard VII, son frère, comte de Vendôme.
Le désir de venger la mort d’une princesse du sang l’engagea (1366) à se joindre à Bertrand du Guesclin, dans la guerre qu’il porta en Castille contre le roi Pierre-le-Cruel, meurtrier de Blanche de Bourbon, sa femme. L'expédition fut heureuse, et le comte Jean contribua à mettre sur le trône Henri de Transtamare, frère naturel de Pierre et son rival.
De retour en France, il fut nommé lieutenant-général par le roi, dans le Limousin, et accompagna le duc de Berry dans la guerre qu’il fît aux Anglais en Guienne. Il se distingua (1382) à la bataille de Rosebeck, gagnée par les Français sur les Flamands. Il donna de nouvelles preuves de sa valeur (1384) au siège de Taillebourg. En 1388, il suivit le roi Charles VI au voyage de Gueldre, et l’accompagna de même, en 1391, dans celui de Languedoc.
Il mourut en 1393. Sa femme lui survécut jusqu’en 1412.

Le costume de Jean de Bourbon se compose d’un manteau ou dalmatique rouge, ouvert sur les côtés et doublé d’hermine, et de deux tuniques, dont l'une a des manches larges, et l’autre, des manches serrées.
Celui de Catherine, comtesse de Vendôme, sa femme, se forme d'un long manteau, d’une tunique ou cotte hardie, serrée par une ceinture, enrichie de pierreries et d’un surcot d’hermine, relevé de pierres précieuses. La coiffure de cette figure est bizarre, et certainement de cette époque.

 

La dalmatique est une tunique dont l’usage appartient aux évêques, ainsi qu’aux diacres. Elle a la forme d’une croix, et est ouverte sur le côté. On croit que la dalmatique était anciennement blanche, ornée de deux raies rouges devant et derrière. D’après l’ancien rituel romain, il paraît que les évêques devaient porter l’aube avec la ceinture, l’amict, la dalmatique majeure et la mineure, et enfin la chasuble. La dalmatique des évêques différait de celle des diacres en ce qu’elle avait les manches plus larges.

La cotte-hardie, qui a été longtemps l’habillement des dames françaises et qui était commune aux hommes et aux femmes, était une tunique longue, descendant jusqu’aux talons, et serrée d’une ceinture, cachant bien la gorge et fermée aux poignets. Les reines, les princesses et les dames y ajoutaient un long manteau doublé d’hermine ou une tunique avec ou sans manche.

Surcot : On donnait ce nom à un vêtement qui se passait sur les épaules ; il était de la même largeur et par derrière et par devant, échancré sur les côtés, et retombait jusqu’au bas des hanches, où il s’attachait à un jupon qui était fort long. Les dames le portaient par-dessus une robe à manches, ornée d’une ceinture très riche ; elles l’enrichissaient et le variaient à l’infini. On cessa de le porter vers la fin du règne de Charles VIII

 

Dictionnaire de l'habillement      /        Costumes français
Article de Wikipedia

Jean de Bourbon, comte de Vendôme, dessiné par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur

Cliquez sur chacune de ces gravures
qui peuvent être agrandie jusqu'à environ 4 fois leur taille d'origine.

Catherine de Vendôme, dessinée par Léopold Massard - reproduction © Norbert Pousseur



Si vous voulez toute la liste des J
cliquez ici

Si vous voulez toute la liste des V
cliquez ici

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail