Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Pierre landais, grand trésorier de Bretagne
1430 - 1485

Pierre landais, en son costume - dessiné par J.A. Lafosse - Gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert Pousseur

Gravure (de Jean-Adolphe Lafosse ) et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1835

 

Landais (Pierre), fils d’un tailleur de Vitré, travaillait de son état, en 1475, chez le tailleur de François II, duc de Bretagne, et parvint à s’insinuer dans les bonnes grâces de ce prince, qui s’éleva rapidement jusqu’à la place importante de grand-trésorier.

C’était peut-être le plus adroit politique qu’il y eût alors en Europe. Hardi et secret dans ses entreprises, infatigable dans le travail, mais d’une dureté et d’un orgueil insupportables; vindicatif et cruel tyran du peuple, oppresseur de la noblesse, et ennemi de tous ceux qui pouvaient lui faire le moindre ombrage, il osa accuser de concussion le vertueux chancelier Chauvin, qui, jeté par lui dans une prison, y mourut misérablement ; et il disposa de sa place en faveur de François Chrétien, l’un de ses flatteurs.

Ce dernier crime acheva de le rendre odieux, surtout aux grands, qui essayèrent de le perdre, mais toujours inutilement. Cependant le duc François, voyant ses sujets prêts à se révolter, consentit enfin à un examen juridique de la conduite de son indigne favori.
En le remettant entre les mains du chancelier, il lui dit : « Faites  justice, mais souvenez-vous que c’est à lui que vous  êtes redevable de votre charge; ainsi soyez ami en justice »
La perte de Landais était jurée. Les commissaires chargés de lui faire son procès le condamnèrent à être pendu ; et cet arrêt fut exécuté le 19 juillet 1485, sans avoir été présenté au duc, qui lui aurait sans doute accordé sa grâce.

 

Son costume se compose d’une robe ou tunique descendant jusqu’à demi-jambes et d’un bonnet surmonté d’un panache à trois étages. La robe est ici couleur-de-feu; le vêtement de dessous est jaune-indien ainsi que le pantalon, le bonnet est laque-garance, le panache vert-fixe et les souliers noirs. Le fourreau du poignard qui est or, est blanc Le retroussis de la tunique est en hermine, ainsi que les bouts des manches.

 

  Liste / Présentation  

Dictionnaire de l'habillement 

Article de Wikipedia

et une notice plus complète sur le site du Centre d'Histoire de Bretagne

 

 

Si vous voulez toute la liste des L
cliquez ici

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail