Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Pierre de Rohan, maréchal de Gié
1451 - 1513

Pierre de Rohan, maréchal de Gié - Gravure  reproduite puis restaurée par © Norbert Pousseur

Gravure (de ?) et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1835

 

Pierre, vicomte de Rohan, plus connu sous le nom de maréchal de Gié, naquit en Bretagne vers le milieu du XVe siècle, fut fait maréchal en et donna à Louis XI tant de preuves de sa fidélité et de son dévouement que ce prince soupçonneux lui accorda toute sa confiance.
Il commandait en Flandre en 1479, et avec huit cents hommes il reprit toutes les places dont Maximilien d'Autriche s'était emparé par surprise. En 1482, il assiégea Hire avec une telle vigueur; que cette ville, dans laquelle il avait des intelligences, ne parut se rendre qu'à la force. Après la mort de Louis XI, il continua d’être chargé de la défense de la frontière de Picardie et remporta différents avantages sur les Autrichiens, qui n'en obtinrent aucun sur les Français, tant que Gié fut à leur tête. Il accompagna Charles VIII à la conquête du royaume de Naples, et commandait l’avant-garde à la bataille de Fornoue.
Ce fut lui qui conduisit du secours à Louis XII, alors duc d'Orléans, assiégé dans Navarre, d'où il parvint à le délivrer, et ce service important lui mérita la bienveillance de ce prince, qui le nomma chef de son conseil. Gié le suivit en Italie en 1499 et assista à son entrée à Gênes en 1502.

C'est ici que se termine la fortune du maréchal. Il avait eu le malheur de déplaire à la reine, Anne de Bretagne, en faisant arrêter les bateaux chargés d’effets précieux quelle envoyait à Nantes, et cette princesse ne lui pardonna point cette offense. Elle parvint d'abord à le faire éloigner de la cour.
Gié supporta cette première disgrace avec beaucoup de fermeté. Il se retira dans le château qu'il venait de faire construire à Sainte-Croix-du-Verger en Anjou. Mais la reine ne l'y laissa pas tranquille longtemps. Elle suscita contre lui différentes accusations et eut le crédit d'en faire renvoyer l'examen au parlement de Toulouse, qui passait alors pour le plus sévère. Gié fut en conséquence condamné, par arrêt du 9 février 1504 à la privation de l’exercice de toutes fonctions pendant cinq années et fut en même temps enfermé au château de Dreux, où il eut beaucoup à souffrir de la part du gouverneur.
Enfin, à l’expiration de sa peine, il fut mis en liberté, et eut la permission de revenir à Paris ; mais il ne voulut jamais reparaître à la cour. Il mourut le 22 avril 1513, et fut inhumé dans l’église qu’il avait fait construire à Sainte Croix.

 

Son costume : Pierre de Rohan  est ici représenté armé de pied en cap, tenant un bâton de maréchal de France à la main ; il a sur son casque une plume d'une longueur extraordinaire, et qui descend jusque sur la housse du cheval. Cette housse est chargée des blasons de Macles de Rohan, et de ses alliances d’Évreux, de Navarre et de Milan.

 

 

Costumes français
Pierre de Rohan-Gié sur Wikipedia

 

Si vous voulez toute la liste des R
cliquez ici

 

 

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail