Accueil Présentation Contenu Galerie Répertoire Lieux Thèmes

 

Gui de Rochefort
Chancelier de France
1447 - 1507


Gui de Rochefort - Gravure  reproduite puis restaurée numériquement par © Norbert Pousseur

 

Gravure de Léopold Massard et texte extrait de l'ouvrage 'Costumes français depuis Clovis jusqu'à nos jours', publié par A. Mifliez en 1835

Gui de Rochefort, chancelier de France, naquit dans le XVe siècle au bourg ou château du même nom, près de Dole, d’une noble et ancienne famille du comté de Bourgogne, et contribua, plus qu’aucun de ses prédécesseurs, à la gloire et à la réputation de Charles VIII.
Il unissait le goût des lettres à celui des armes ; et dès sa jeunesse il fut fait chevalier par le duc Charles de Bourgogne. Admis au nombre des conseillers de ce prince, il continua de servir avec zèle Marie,sa fille et son héritière,et reçut,en son nom, le serment de fidélité des Flamands. Louis XI, ayant réuni la Bourgogne à la France, nomma Gui de Rochefort conseiller au parlement,qu’il venait d’établir à Dijon, et l’en fît président en 1482. Gui se montra digne de la confiance dont il était honoré, et n'épargna rien pour faire aimer aux Bourguignons leur nouveau souverain. Il fut député par Charles VIII,en 1494, à l’assemblée d’Amiens, et ne s’y distingua pas moins par la sagesse de ses vues que par son esprit de modération. L’année suivante,étant allé passer quelques jours dans son château de Pleuvant, il y fut surpris par le bâtard de Vaudrey, et conduit prisonnier à Montjoie

Et non pas Merigny comme le dit Moreri.  On lit dans l’éloge du Chancelier :
« Et le menèrent en très-forte prison nommée Montjoie, baptisée à revers,
Car Rabatjoie il serait mieux raison
De la nommer comme un lieu très pervers. »

Après sept mois d’une captivité fort dure, il parvint à s’échapper, et reparut à la cour de France, dans le temps qu’on y apprit la mort du chancelier Briconnet. Le souvenir de ses services et de ceux de son frère détermina Charles VIII à lui donner cette charge, dans laquelle il fut confirmé par Louis XII. Il fit créer en 1497 le grand-conseil. Deux ans après, il fut chargé d'aller recevoir dans Arras l’hommage de Philippe d'Autriche pour le comté de Flandre, et sut faire respecter le roi de France dont il tenait la place dans cette cérémonie imposante.

Gui de Rochefort osa prendre la défense du maréchal de Gié contre la reine Anne de Bretagne, et il fit annuler les procédures faites contre lui. Plein de zèle pour les intérêts de la couronne, il les soutint avec force et de toutes les manières : mais il se montrait, en même temps, enclin à la douceur, et plein de justice et de désintéressement. Ce digne magistrat mourut, le 15 janvier 1507, à l’âge d’environ soixante ans.


Son costume : Sa soubreveste est de damas couleur bistre ombré or; et a des manches à large ouverture ; la fourrure noire dont elle est ornée est rejetée en châle sur les épaules, et la borde tout autour. Le pantalon est violet, le pourpoint amarante, la ceinture jaune; le fourreau du poignard, dont la garde est or, est noir ainsi que le bonnet. Autour du cou on voit la chemise qui est plissée et montée sur un petit col brodé de couleurs diverses.

 

Le château de Rochefort fut détruit, en i479 Par les français, sous le commandement de Charles d'Amboise; mais les ruines en subsistent encore.

 

 


Guillaume de Montmorency
Liste  /   Présentation Charles de Clèves

Dictionnaire de l'habillement 

Guy de Rochefort sur Wikipedia

 

 

Si vous voulez toute la liste des R
cliquez ici

 

 

Haut de page

droits déposés
Dépôt de Copyright contre toute utilisation commerciale
des photographies, textes et/ou reproductions publiées sur ce site
Voir explications sur la page "Accueil"

Plan de site Recherches Liens e-mail